Phosphates naturels


APATITES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude LUBIN
  •  • 806 mots

Phosphates de chaux naturels, Ca5(PO4)3(OH,F,Cl), les apatites sont des minéraux accessoires des roches éruptives et métamorphiques, fréquents en outre dans les gîtes phosphatés sédimentaires. Le terme, créé en 1808 par Werner, vient du grec apataein (tromper). En effet, on peut confondre une apatite avec des pierres précieuses telles que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apatites/#i_0

BRAZILIANITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 171 mots

Phosphate hydroxylé d'aluminium et de sodium, la brazilianite, de couleur jaune à jaune verdâtre, se présente en cristaux prismatiques centimétriques ainsi qu'en agrégats divergents souvent associés à la muscovite (un mica blanc).formule : NaAl3(PO4)2(OH)4 ;système : monoclinique ;dureté : 5,5 ;poids spécifique : 2,9-3 ;éclat : vitreux ;transparence : translucide à transparente ;cassure : conchoïd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brazilianite/#i_0

TORBERNITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 600 mots

Phosphate hydraté d'uranium, de formule chimique : CuO(UO)2(PO4)2, 12 H2O.À l'analyse, la torbernite (ou chalcolite) apparaît composée de 7,7 p. 100 de CuO, de 57,5 p. 100 de UO3, de 14,5 p. 100 de P2O5 et de 20,3 p. 100 de H2O. L'arsenic est parfois présent comme élément accessoire isomorphe ; il en est de même du phosphore. La teneur en eau varie avec la t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torbernite/#i_0

TRIPLITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 227 mots

Minéral de couleur brun sombre (rose saumon dans les variétés riches en manganèse) devenant noir de poix par altération, la triplite doit son nom à la présence de trois clivages. Elle cristallise dans le système monoclinique en éléments grossiers.La triplite a pour formule chimique : P2O5,3 RO,R(F,OH)2, où R = Fe, Mn. Le fer Fe et le manganèse Mn se substituent mutuellement, (OH) peut également se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triplite/#i_0

TURQUOISE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 288 mots
  •  • 1 média

Phosphate hydraté de cuivre et d'aluminium, la turquoise se présente généralement en nodules bleu ciel, souvent réniformes, où s'expriment des veines ocres, brunes ou noires de limonite ou de jaspe.Formule : CuAl6(PO4)4(OH)8, 4H2O ; système : triclinique (les cristaux sont petits et rares) ; dureté : 5-6 ; poids spécifique : 2,6-2,8 ; éclat : soyeux à cireux ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turquoise/#i_0

XÉNOTIME

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 610 mots

Essentiellement constitué par du phosphate d'yttrium, de formule (YPO4), le xénotime peut renfermer parfois de l'erbium et d'autres lanthanides (cérium, lanthane, scandium...) qui se substituent à l'yttrium dans la structure cristalline. Le thorium, l'uranium, le zirconium, le béryllium et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xenotime/#i_0


Affichage 

Turquoise

Turquoise

photographie

La turquoise, phosphate hydraté de cuivre et d'aluminium à la couleur bleue caractéristique, est rare en cristaux. Elle se présente généralement en masses compactes ou en nodules . elle est alors utilisée comme gemme si le bleu est intense ., ou encore en veines microcristallines,... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Turquoise

Turquoise
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie