TURQUOISE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Phosphate hydraté de cuivre et d'aluminium, la turquoise se présente généralement en nodules bleu ciel, souvent réniformes, où s'expriment des veines ocres, brunes ou noires de limonite ou de jaspe.

Turquoise

photographie : Turquoise

photographie

La turquoise, phosphate hydraté de cuivre et d'aluminium à la couleur bleue caractéristique, est rare en cristaux. Elle se présente généralement en masses compactes ou en nodules – elle est alors utilisée comme gemme si le bleu est intense –, ou encore en veines microcristallines, comme... 

Crédits : De Agostini/ Getty Images

Afficher

Formule : CuAl6(PO4)4(OH)8, 4H2O ; système : triclinique (les cristaux sont petits et rares) ; dureté : 5-6 ; poids spécifique : 2,6-2,8 ; éclat : soyeux à cireux ; transparence : opaque, translucide sur les bords ; cassure : conchoïdale, irrégulière

Le terme turquoise provient de l'ancien français « turquois » (turc) car c'est de l'empire Ottoman que provenaient jadis les belles pièces vers l'Occident. La turquoise a toujours été utilisée comme gemme de valeur pour les bijoux ou les objets d'art. La statuette « Kwanyin » d'époque Ming (1450), d'un poids de 820 grammes, est particulièrement remarquable.

La turquoise est un minéral secondaire, formé sous climat aride, au sein de filons de roches magmatiques riches en alumine. De superbes turquoises proviennent d'Iran, du Tibet et des États-Unis où des nodules de plusieurs dizaines de kilogrammes ont été extraits de Battle Mountain au Nevada. En France, la turquoise a été signalée à Montebras-en-Soumans (Creuse).

La turquoise décrépite à la flamme ; elle est infusible et se dissout dans l'acide chlorhydrique chauffé. Éclairée aux rayons ultraviolets, elle devient fluorescente et émet une lumière verte.

La turquoise connaît de nombreuses imitations, dont l'odonlite qui se fabrique à partir d'os ou de dents d'animaux fossiles, la couleur bleu « turquoise » étant obtenue par imprégnation de vivianite.

—  Yves GAUTIER

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification

Autres références

«  TURQUOISE  » est également traité dans :

GEMMES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POIROT, 
  • Henri-Jean SCHUBNEL
  •  • 6 256 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Phosphates »  : […] La turquoise , d'un beau bleu très caractéristique (ou vert-bleu), a été de tout temps très employée. Elle se rencontre en petites masses de formation secondaire dans diverses roches alumineuses situées en climat aride (Iran, Égypte, Chine, États-Unis). Les autres phosphates ( apatite , brazilianite , etc.) sont beaucoup moins recherchés. […] Lire la suite

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 14 692 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Espèces secondaires »  : […] On recense de nombreuses espèces d'origine secondaire, dont les plus connues sont : –  l' olivénite Cu 2 AsO 4 (OH), fréquente en petits cristaux orthorhombiques allongés, vert olive à vert noirâtre, dans la zone d'oxydation des gîtes de cuivre à sulfoarséniures ; – la scorodite FeAsO 4 .2 H 2 O, en octaèdres orthorhombiques, surtout en croûtes, en masses grenues à terreuses, vert pâle à vert fonc […] Lire la suite

Les derniers événements

France – Afrique. Visite du président Nicolas Sarkozy au Gabon et au Rwanda. 24-25 février 2010

[...], des erreurs dans une opération Turquoise engagée trop tardivement et sans doute trop peu », sans toutefois présenter d'excuses. De son côté, le président Kagame évoque l'urgence d'un « nouveau partenariat » en faveur du développement. […] Lire la suite

Rwanda. Mandats d'arrêt d'un juge français contre des proches du président Paul Kagame. 20-24 novembre 2006

la faveur de l'opération Turquoise, une « zone humanitaire » grâce à laquelle nombre de Hutu – alliés de la France – auraient pu fuir. En février 2005, six victimes rwandaises des violences de 1994 ont porté plainte, à Paris, contre des militaires français pour « complicité de génocide ». Le 24, Kigali annonce sa décision de rompre ses relations diplomatiques avec Paris. […] Lire la suite

France. Rapport de la mission d'information parlementaire sur le rôle de la France au Rwanda. 15 décembre 1998

, qui avait le même objectif ; l'opération humanitaire « Turquoise », placée sous le mandat de l'O.N.U., de juin à août 1994, au moment de la débâcle des Forces armées rwandaises (et des milices hutu devant l'avancée du F.P.R. Le rapport n'énonce pas de conclusion quant aux auteurs – F.P.R […] Lire la suite

Rwanda. Départ des soldats français de l'opération Turquoise. 21 août 1994

Le 21, à l'échéance du mandat confié à la France, en mai, par la résolution 929 du Conseil de sécurité de l'O.N.U., et à la demande insistante du Front patriotique rwandais, au pouvoir à Kigali depuis juillet, les derniers soldats français de l'opération Turquoise quittent la Zone humanitaire sûre […] Lire la suite

Rwanda. Victoire du Front patriotique rwandais et drame humanitaire dans les camps de réfugiés. 4-31 juillet 1994

Le 4, les forces rebelles du Front patriotique rwandais (F.P.R., tutsi) investissent la capitale Kigali. Les troupes gouvernementales des Forces armées rwandaises (F.A.R.) sont repoussées vers l'ouest. Le 5, les responsables français de l'opération Turquoise engagée en juin décident de créer […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « TURQUOISE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/turquoise/