BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

YALTA (ACCORDS DE)

Conférence qui réunit, du 4 au 11 février 1945, RooseveltChurchill et Staline. D'une très grande importance, elle posait les bases de la paix. Les principaux problèmes étaient l'organisation des Nations unies, l'occupation de l'Allemagne, de la Pologne et des Balkans, et l'éventualité d'une intervention soviétique contre le Japon. Les Britanniques et les Américains suivirent à l'égard de l'U.R.S.S. des politiques assez différentes : Roosevelt était surtout soucieux d'obtenir la collaboration de Staline ; Churchill voulait éviter un trop grand accroissement de la puissance soviétique en Europe centrale après la défaite allemande. En ce qui concerne les Nations unies, il fut décidé que le droit de veto des membres permanents au Conseil de sécurité jouerait pour tous les cas sauf pour les questions de procédure ; l'U.R.S.S. accepta de n'avoir que trois sièges aux Nations unies au lieu de seize. En plus de l'U.R.S.S., l'Ukraine et la Russie Blanche feraient partie de l'organisation. Pour la Pologne, Staline obtint que la frontière soviétique soit avancée jusqu'à la ligne Curzon ; pour la frontière occidentale, on ne conclut pas, Britanniques et Américains n'acceptant que l'Oder et non l'Oder-Neisse. Le point le plus difficile dans les discussions fut celui des rapports entre le gouvernement polonais exilé à Londres et le gouvernement prosoviétique établi à Lublin puis à Varsovie : Britanniques et Américains proposèrent d'abord l'établissement, sous l'égide des trois Grands, d'un nouveau gouvernement représentatif de toutes les tendances ; Staline n'accepta que l'« élargissement » du gouvernement de Varsovie à quelques personnalités du gouvernement polonais de Londres ; Roosevelt finit par accepter, malgré la réticence britannique, la « réorganisation » du gouvernement de Varsovie en échange de la promesse d'élections libres. En ce qui concerne l'Allemagne, grâce à l'insistance britannique, la France obtint une zone d'occupation et une place au Conseil de contrôle. Sta […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

Georges-Henri SOUTOU, « YALTA (ACCORDS DE)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yalta-accords-de/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« YALTA ACCORDS DE (1945) » est également traité dans :

ACCORDS DE YALTA

Écrit par :  Olivier COMPAGNON

Du 4 au 11 février 1945, alors que la Seconde Guerre mondiale bat encore son plein en Europe et dans le Pacifique, Roosevelt pour les États-Unis, Churchill pour le Royaume-Uni et Staline pour l'U.R.S.S. se réunissent à Yalta, en Crimée, pour préparer la paix. Cette conférence interalliée, à laquelle la France n'a pas été conviée, décide tout d'abo… Lire la suite
CORÉE - Histoire

Écrit par :  Jin-Mieung LIOgg LIMadeleine PAUL-DAVID Universalis

Dans le chapitre "Vers la partition de la péninsule"  : …  dans un état d'esclavage et que la Corée doit être libre et indépendante en temps opportun. » À *Yalta, en février 1945, les quatre grandes puissances, lors du partage du monde, ont convenu que les États-Unis désarmeraient l'armée japonaise au sud du 38e parallèle et l'U.R.S.S. au nord. La déclaration de Potsdam du 2 août 1945 demanda… Lire la suite
GUERRE FROIDE

Écrit par :  André FONTAINE

Dans le chapitre "La rupture de l'alliance"  : …  aux Russes. Pour les dirigeants américains et leurs alliés, c'est le refus de Staline d'appliquer l'*accord de Yalta sur le droit des peuples libérés à disposer d'eux-mêmes et la menace qu'il faisait planer sur ses voisins qui sont à l'origine de la guerre froide. Les deux thèses sous-estiment la complexité d'une situation qui rendait peut-être… Lire la suite
GUERRE MONDIALE (SECONDE)

Écrit par :  Henri MICHEL

Dans le chapitre "La conférence de Yalta"  : …  prévue, va-t-elle troubler l'accord des Alliés, qui a jusqu'ici résisté à toutes les épreuves ? *En février 1945, à la conférence de Yalta, où les trois Grands se rencontrent et dont la France est absente, Roosevelt, très malade, est surtout préoccupé par le danger d'une hostilité russo-américaine après la guerre. Aussi bien, contre Churchill… Lire la suite
JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

Écrit par :  Paul AKAMATSUVadime ELISSEEFFValérie NIQUETCéline PAJON

Dans le chapitre "L'occupation américaine et le redémarrage (1945-1955)"  : …  l'archipel des Kouriles était occupé par l'U.R.S.S. selon les termes de l'accord secret de *Yalta qui prévoyait de lui accorder les quatre îles si Moscou entrait en guerre contre le Japon avant la fin du conflit dans le Pacifique. Cette condition devait être remplie le 8 août 1945 par l'Armée rouge, deux jours après la première explosion… Lire la suite
MISE EN PLACE D'UN MONDE BIPOLAIRE - (repères chronologiques)

Écrit par :  Vincent GOURDON

… * Conférence de Yalta (4-11 février). Capitulation allemande à Berlin (8 mai). Signature de la capitulation sans condition du Japon (2 septembre). Discours de Churchill à Fulton dénonçant le « rideau de fer » s'abattant sur le continent européen (5 mars). Discours de Truman définissant sa « doctrine » (12 mars). Marshall propose un plan d'aide à la… Lire la suite
NATIONS UNIES (O.N.U.)

Écrit par :  Jacques FOMERANDCecelia M. LYNCHKaren MINGST

Dans le chapitre "Naissance et développement"  : …  des désaccords persistants quant aux conditions nécessaires pour devenir membre et pour voter. À la* conférence de Yalta, une rencontre des trois Grands organisée dans une station balnéaire de la côte de Crimée en février 1945, Roosevelt, Churchill et Staline ont jeté les bases de la Charte des Nations unies, qui encadrait le pouvoir du Conseil de… Lire la suite
ODER-NEISSE LIGNE

Écrit par :  Georges-Henri SOUTOU

… *Les Britanniques, les Américains et les Soviétiques s'étaient mis d'accord, à la Conférence de Téhéran du 28 novembre au 1er décembre 1943, sur le principe d'un déplacement vers l'ouest de la Pologne après la guerre, ce pays obtenant aux dépens de l'Allemagne des compensations aux territoires cédés d'autre part à la Russie. On ne définit… Lire la suite
POLOGNE

Écrit par :  Jean BOURRILLYGeorges LANGRODMichel LARANMarie-Claude MAURELGeorges MONDJean-Yves POTELHélène WLODARCZYK

Dans le chapitre "Le pays martyr de l'Europe (1939-1945)"  : …  communistes et le gouvernement de Londres présidé par S. Mikołajczyk, puis par T. Arciszewski. Les *accords de Yalta (1945) entre l'U.R.S.S., les États-Unis et la Grande-Bretagne fixèrent les frontières orientales et occidentales du nouvel État polonais, décalé vers l'ouest, plus petit mais plus homogène. Le Comité de Lublin, transféré dans… Lire la suite
ROOSEVELT FRANKLIN DELANO (1882-1945)

Écrit par :  Marianne DEBOUZY Universalis

Dans le chapitre "Roosevelt dans la guerre"  : …  Nord, Churchill et Staline à Téhéran, puis Churchill et Ismet Inönü au Caire. En février 1945, à la* Conférence de Yalta, des plans furent faits pour la défaite de l'Allemagne, l'entrée en guerre de l'U.R.S.S. contre le Japon, l'organisation des États-Unis, la division de l'Allemagne en zones et la reconnaissance de « zones d'influence » des deux… Lire la suite
SECONDE GUERRE MONDIALE - (repères chronologiques)

Écrit par :  Vincent GOURDON

… . Le front de l'Ouest est ouvert. Belgrade est libérée par Tito et la résistance yougoslave. * Conférence à Yalta entre Staline, Roosevelt et Churchill : les futures frontières orientales de la Pologne et le principe des zones d'occupation en Allemagne sont adoptés. L'Union soviétique s'engage à déclarer la guerre au Japon dans les trois mois… Lire la suite
STALINE JOSEPH VISSARIONOVITCH DJOUGACHVILI dit (1879-1953)

Écrit par :  Nicolas WERTH

Dans le chapitre "Le vainqueur de Stalingrad, l'homme fort de Yalta"  : …  entre Staline et la société soviétique, mais aussi l'image de Staline sur la scène internationale. *La conférence de Yalta (4-11 février 1945) marque l'apogée du rôle international du dictateur soviétique. Jouant habilement des divergences entre Britanniques et Américains, et de la confiance que lui accorde Roosevelt, Staline pousse son avantage et… Lire la suite
U.R.S.S. - Histoire

Écrit par :  Nicolas WERTH

Dans le chapitre "L'U.R.S.S. en guerre (1941-1945)"  : …  nationale, où le comité de Lublin (formé de communistes) joue un rôle important. À la conférence de *Yalta (4-11 février 1945), Staline pousse son avantage et obtient satisfaction sur plusieurs points : trois sièges (Russie, Ukraine, Biélorussie) à l'O.N.U., cession des îles Kouriles en échange d'une intervention soviétique contre le Japon trois… Lire la suite

Afficher la liste complète (13 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.