BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

TIKOPIA

Île mélanésienne située au nord de Vanuatu et appartenant aux îles Salomon, la petite île de Tikopia constitue, avec les îlots de Santa Cruz, des Reef et des Duff, la partie est de cet archipel ; sa position est de 10 degrés de latitude sud et de 167 degrés de longitude est. Comme dans les autres îles des Salomon, l'économie locale est fondée sur la culture des tubercules (plus récemment du riz) et l'exportation du coprah, ressources auxquelles s'ajoutent celles de la pêche. La population de l'île est devenue célèbre par les études ethnographiques qu'en 1928-1929, et de nouveau en 1952, l'ethnologue anglais Raymond William Firth lui a consacrées (notamment Rank and Religion in Tikopia, 1970). On sait en particulier que, dans la société traditionnelle des Tikopia, le contrôle du pouvoir exercé par les chefs s'effectue de façon originale : le chef doit transmettre ses ordres par des subordonnés qui peuvent, avec l'appui de l'opinion publique, les éluder adroitement ; pour assumer les fonctions et donner force à son pouvoir, le chef d'un clan (celui-ci comprend deux à trois cents personnes) est assisté de quelques agents de police (les maru) recrutés parmi les plus vigoureux de ses proches parents. Enfin, en relation avec leurs croyances, les Tikopia admettent tel mode de suicide et condamnent tel autre, les dieux sauvant, selon eux, les âmes des morts, exception faite de celles des suicidés par pendaison. Bien que située géographiquement en Mélanésie, Tikopia présente, par son organisation sociale et sa religion traditionnelle, plus d'affinités avec la Polynésie. Aussi qualifie-t-on l'île d'enclave ou d'avant-poste (outlier) polynésien (il en est de même pour plusieurs petites îles de cette région du Pacifique : Ontong-Java, Nukumanu, Taku, Kapingamarangi...).

Jean-Paul LATOUCHE

Pour citer cet article

LATOUCHE, « TIKOPIA  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tikopia/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« TIKOPIA » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

Écrit par :  Maurice GODELIER

Dans le chapitre "Développement de l'inégalité"  : …  naissance, de statuts et de fonctions privilégiés et héréditaires. Là encore les différences sont immenses, du chef d'Omarakana (Malinowski) à celui de Tikopia (Firth) et aux aristocraties d'Hawaii et de Tahiti (Malo, Handy, Williamson). Ce qui leur est commun est le privilège de posséder les magies les plus puissantes (fertilité, guerre, etc… Lire la suite
GROUPE SOCIAL

Écrit par :  Georges BALANDIERFrançois CHAZEL

Dans le chapitre "Les rapports de filiation"  : …  L'agencement clanique-lignager n'exclut pas les rapports inégaux. Les Tikopia de Polynésie, étudiés par R. Firth, le montrent avec netteté. Ils se répartissent entre une vingtaine de patrilignages qui se sont associés, selon des procédures diverses, afin de former quatre clans. À la tête de chacun de ceux-ci se trouve un «… Lire la suite
OCÉANIE - Ethnographie

Écrit par :  Daniel de COPPETJean-Paul LATOUCHE

Dans le chapitre "Les systèmes sociaux polynésiens"  : …  Maori également, la résidence pouvait être extrêmement variable, ce qui, selon Firth, expliquait l'ambilinéarité du recrutement des hapu, tandis qu'à Tikopia la patrilinéarité va de pair avec le mariage patrilocal. Enfin, à Samoa et à Tonga, le mariage uxorilocal, selon lui, permettait aux agnats d'absorber les parents utérins… Lire la suite
POLITIQUE - Le pouvoir politique

Écrit par :  Jean William LAPIERRE

Dans le chapitre "Autorité et coercition"  : …  l'intervention était d'autant plus efficace qu'ils possédaient le secret de formules magiques plus réputées. Dans la petite île mélanésienne de Tikopia, l'ethnologue R. Firth a observé que le chef d'un clan de deux à trois cents personnes est assisté de quelques agents de police (les maru) recrutés parmi les plus vigoureux de ses proches… Lire la suite
SUICIDE

Écrit par :  René ARLABOSSEJean-Pierre BLANADET E.U.Baldine SAINT GIRONS

Dans le chapitre "Le suicide et les sociétés"  : …  admettent de manière caractéristique tel mode de suicide et condamnent tel autre. Ainsi, pour la population de Tikopia, petite île de l'ouest du Pacifique, les dieux sauvent les âmes des morts, excepté celles des suicidés par pendaison, lesquelles continuent de voyager jusqu'à ce que l'esprit des ancêtres les ait retrouvées ; l'homme qui se noie… Lire la suite

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.