BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

GROUPE SOCIAL

La théorie sociologique, qui considère l'ensemble des phénomènes sociaux, est bien plus large que la théorie des groupes ou groupements, et ne peut être confondue avec elle. Certaines des contributions théoriques majeures, notamment celles des fondateurs, ont négligé ce mode de détermination de la réalité sociale. Cette constatation se vérifie dans l'œuvre de Comte et de Spencer. Durkheim lui-même a surtout envisagé le groupe sous l'aspect de sa cohésion – effet de la contrainte qu'il exerce sur ses membres – et du degré d'intégration qui le définit, mais non dans sa spécificité. Quant à Marx, les catégories sur lesquelles se fonde sa sociologie sont celles de structure, de classe, de mode de production et non celles qui pourraient résulter d'une différenciation et d'une combinaison des groupes sociaux.

Cette indifférence est révélatrice ; elle montre que l'accent mis sur les groupements, ou, inversement, le fait de les négliger, détermine pour une large part les conceptions générales de la société ; le point central du débat est généralement la nature du rapport de l'individu à celle-ci. G.  Gurvitch a organisé sa sociologie générale en distinguant trois plans horizontaux d'observation : le plan macrosociologique qui est celui des «   sociétés globales », des larges ensembles sociaux disposant de la capacité de satisfaire tous les besoins de leurs membres ; le plan des groupements partiels qui entrent dans la composition des sociétés globales (familles, classes, associations, etc.) ; le plan microsociologique qui est celui des divers modes de liaisons sociales, des « formes de sociabilité ». Ces plans s'impliquent mutuellement, bien que le troisième relève de la considération des rapports interpersonnels au sein des groupes, et le premier de la considération des rapports intergroupes au sein de l'unité sociale la plus englobante. L'implication s'explique, selon Gurvitch, par le fait que l'individu et la société se trouvent en constante « réciprocité de perspective ». C'est [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  17 pages…

 

Pour citer cet article

Georges BALANDIER, François CHAZEL, « GROUPE SOCIAL  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-social/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« GROUPE SOCIAL » est également traité dans :

MÉMOIRE COLLECTIVE (psychologie sociale)

Écrit par :  Olivier KLEINLaurent LICATA

Dans le chapitre "Mémoire et conflit"  : …  À la suite d’un conflit, chaque groupe tend à justifier moralement ses actions passées. Cela peut se traduire par le développement d'une mémoire « victimaire » projetant toute la responsabilité sur l’autre groupe, entravant ainsi la résolution du conflit. La valeur morale accordée au statut de victime… Lire la suite
ACTION COLLECTIVE

Écrit par :  Éric LETONTURIER

sociaux et des organisations, toutes les formes d'actions organisées et entreprises par un ensemble d'individus en vue d'atteindre des objectifs communs et d'en partager les profits. C'est autour de la question des motivations, des conditions de la coopération et des difficultés relatives à la coordination des membres ainsi que de la problématique… Lire la suite
ANTHROPOLOGIE URBAINE

Écrit par :  Thierry BOISSIÈRE

Dans le chapitre "Quelques grandes orientations thématiques de l’anthropologie urbaine"  : …  Des études sur les milieux sociaux urbains ont ainsi porté sur la façon dont certains groupes sociaux (classe ouvrière [Schwartz, 1990], grande bourgeoisie [Pinçon et Pinçon-Charlot, 1989, 2000], minorités ethniques [Raulin, 2009], etc.) fonctionnaient et se reproduisaient dans la durée en développant des pratiques d’entre-soi, de sociabilités,… Lire la suite
AUTOCONTRAINTE

Écrit par :  Fabien CARRIÉ

Dans le chapitre "Réagencements du modèle d’analyse"  : …  Elias arguant quant à lui de l’existence d’instances de contrôle différenciées. Celles-ci sont relatives aux groupes d’appartenance des individus et à leur idéal du nous respectif, qui détermineraient le degré d’autocontrainte à la fois vis-à-vis des membres du groupe, mais aussi des individus extérieurs à celui-ci. Dans les configurations où les… Lire la suite
BOLTANSKI LUC (1940-    )

Écrit par :  Mohamed NACHI

Dans le chapitre "Une sociologie pragmatique de la critique"  : …  s’institutionnalise selon un processus politique et une dynamique à la fois sociale et cognitive, Boltanski montre comment se forme un groupe social et comment il se dote de ses propres dispositifs et de valeurs communes. Cette idée de construction des collectifs va être le fil d’Ariane de sa sociologie dont l’enjeu est la remise en question du Lire la suite
CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

Écrit par :  Gérard MAUGER

Dans le chapitre "Classes sur le papier et classes mobilisées"  : …  one's place d'Erving Goffman –, et de faire le groupe en faisant le sens commun, le consensus explicite du groupe. La mobilisation passe ainsi par l'explicitation dans un discours à la fois public et commun de ce qui existait à l'état pratique dans les dispositions : elle permet la rencontre de l'ethosLire la suite
CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

Écrit par :  Julian MISCHINicolas RENAHY

Dans le chapitre "Une existence courte dans un temps long"  : …  Les conditions de vie et de travail de cette génération industrielle favorisent une culture de classe, construite autour de la protection collective de l'individu et de la dichotomie du « eux » et du « nous ». Ce relatif enfermement de la classe sur elle-même s'exprime par un fort taux d'endogamie et de filiation de classe par rapport aux autres… Lire la suite
CLASSES SOCIALES - Classes moyennes

Écrit par :  Louis CHAUVEL

comprendre le changement social au long des deux derniers siècles. Il serait dangereux en effet de nier toute existence aux « classes moyennes », car il en résulterait une perte de compréhension de grands retournements sociaux et politiques d'hier et des mutations à l'œuvre dans le monde depuis le début du… Lire la suite
CLASSIFICATION, sociologie

Écrit par :  Michel LALLEMENT

Guerre mondiale, le découpage de la population française en catégories socioprofessionnelles repose sur d’autres critères qui reflètent les évolutions d’une société qui a passé le cap de la révolution industrielle et au sein de laquelle le salariat est devenu une réalité massive. En 1954, la classification est structurée… Lire la suite
COGNITION SOCIALE

Écrit par :  Vincent YZERBYT

rassemble les informations emmagasinées sur un individu, un groupe ou toute autre cible de jugement, s’organise le plus souvent autour d’un label, tels un trait, un rôle social ou une étiquette groupale, et oriente l’encodage et le rappel des informations ainsi que la réponse, le plus souvent dans le sens des attentes. Au niveau des processus,… Lire la suite
COMMUNAUTARISME

Écrit par :  Justine LACROIX

Dans le chapitre "Le juste et le bon"  : …  Axée sur le concept d'appartenance, une communauté politique ne repose pas seulement sur un lien coopératif mais est déjà constituée avant tout choix individuel. À la différence des associations volontaires ou des attachements contingents, fondés sur des similitudes en matière de goûts et d'habitudes de consommation, ces communautés constitutives… Lire la suite
COMMUNAUTÉ

Écrit par :  Stéphanie MOREL

degré d'intégration dans la communauté nationale constituent un problème récurrent pour les États modernes. La notion de « communauté » renvoie en effet à une question fondamentale : celle des principes d'organisation garantissant la cohésion sociale et des règles de cohabitation entre les divers groupes d'appartenance qui composent les sociétés… Lire la suite
CONFIGURATION SOCIALE

Écrit par :  Fabien CARRIÉ

modèle (Qu’est-ce que la sociologie ?, 1981) ; jusqu’à des formations sociales et humaines aux chaînes d’interrelations longues et complexes, comme une nation, un village ou une cour royale. Quelles que soient les propriétés des entités ainsi envisagées, la sociologie configurationnelle suppose de porter une attention particulière aux écheveaux… Lire la suite
CONSOMMATION - Comportement du consommateur

Écrit par :  Bernard DUBOISMarc VANHUELE

Dans le chapitre "L'influence de l'univers interpersonnel (le groupe)"  : …  psychologie sociale et la sociologie nous révèlent l'extraordinaire diversité desgroupes dans lesquels nous opérons : groupes formels et informels, petits groupes dont on connaît chaque individu et grands groupes anonymes, groupes d'appartenance et groupes de référence, etc. L'analyse de ces différents groupes met en relief deux fonctions… Lire la suite
CULTURE - Sociologie de la culture

Écrit par :  Vincent DUBOIS

Dans le chapitre "Du goût comme phénomène social aux usages sociaux de la culture"  : …  pratiques culturelles a montré que les types de pratiques correspondent tendanciellement à des groupes sociaux distincts, et que la probabilité d'une pratique au moins occasionnelle des formes culturelles socialement reconnues comme « hautes » décline au fur et à mesure que l'on descend dans la hiérarchie sociale. C'est sur cette base que s'est… Lire la suite
DÉMOCRATIE

Écrit par :  Daniel GAXIE

Dans le chapitre "Une compétition ouverte et pacifiée"  : …  et autonomes. Cette différenciation affecte notamment le travail de domination. Les diverses catégories dirigeantes (économiques, religieuses, politiques, militaires, intellectuelles, administratives, scientifiques, syndicales, associatives, médiatiques) sont (relativement) distinctes et séparées les unes des autres. De nombreux milieux,… Lire la suite
DÉVELOPPEMENT, psychologie interculturelle

Écrit par :  Henri LEHALLE

deux objectifs : mieux connaître les caractéristiques du développement dans tel ou tel groupe culturel, et comparer les développements, soit pour apprécier l’impact supposé de différences culturelles attestées (en ce qui concerne par exemple les pratiques éducatives, les occasions d’exercice pour l’enfant, etc.), soit pour tester la généralité… Lire la suite
DIVISION DU TRAVAIL SOCIAL

Écrit par :  Claude JAVEAU

technique du travail. La première consiste en la spécialisation du travail par groupes et en l'établissement de fonctions productives diverses et de professions particulières, tandis que la seconde concerne la décomposition du travail en une série de mouvements aussi simplifiés qu'il est possible de le faire. C'est à la première que Durkheim… Lire la suite
ÉGLISE ET SECTE, notion d'

Écrit par :  Louis HOURMANT

dans l'acception classique de ces termes, constituent deux modes opposés d'organisation des groupements religieux qui renvoient eux-mêmes à deux attitudes tranchées face à la manière d'envisager et de viser la quête du salut : une première attitude, constitutive des groupements religieux de type sectaire, privilégie la dimension d'intensité de la… Lire la suite
EMPATHIE

Écrit par :  Jean DECETY

Dans le chapitre "Fonctions et limites de l’empathie"  : …  que l’on entretient envers les autres. Les forces sociales qui unissent et divisent les groupes affectent l’empathie, le raisonnement moral et les comportements prosociaux. L’empathie peut parfois conduire à un comportement amoral ou même immoral en induisant de la partialité dans les décisions, menaçant ainsi les principes de justice… Lire la suite
FAMILLE - Sociologie

Écrit par :  Rémi LENOIR

Dans le chapitre "La famille et la naissance de la sociologie"  : …  de la famille : « la famille ne doit pas ses vertus à l'unité de descendance, écrit-il, c'est tout simplement un groupe d'individus qui se trouvent avoir été rapprochés les uns des autres, au sein de la société politique, par une communauté plus particulièrement étroite d'idées, de sentiments et d'intérêts ». Et de préciser : « en voyant dans l'… Lire la suite
GÉNÉRATION

Écrit par :  Claudine ATTIAS-DONFUT

des abstractions, des produits de l'imaginaire social, dont la fonction symbolique est d'organiser le temps. Si la notion de génération est abondamment utilisée dans les médias, le langage courant et dans de nombreuses disciplines scientifiques, elle apparaît aussi polysémique que problématique dans les sciences sociales… Lire la suite
GURVITCH GEORGES (1894-1965)

Écrit par :  Jean-Christophe MARCEL

Dans le chapitre "La conception gurvitchienne de la sociologie"  : …  étagée de la société se superposent des « phénomènes sociaux totaux », c'est-à-dire des ensembles d'attitudes collectives, qui peuvent « verticalement » passer d'un palier à l'autre, par exemple quand certaines dispositions nouvelles poussent des groupes à abandonner des rôles sociaux jusque-là considérés comme étant la norme, ou avoir une… Lire la suite
HABITUS

Écrit par :  Frédéric GONTHIER

Dans le chapitre "Histoire"  : …  ethos. Il peut alors expliquer la constitution d'un habitus homogène, à partir des groupements particuliers que forment les individus et des rapports qu'ils y entretiennent. En faisant primer l'acquisition de la richesse par le travail sur l'acquisition des titres de noblesse, l'ethos social de la bourgeoisie modifie la structure sociale dans son… Lire la suite
HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

Écrit par :  Olivier LÉVY-DUMOULIN

Dans le chapitre "Quand compter devient interpréter : des masses au « singulier pluriel »"  : …  1970, la prosopographie gagne tous les champs chronologiques de l'histoire. À propos d'un groupe déterminé (khâgneux, inspecteurs des finances, professeurs de l'enseignement supérieur, etc.), il s'agit de compiler des biographies (à partir des dossiers de fonctionnaires, des archives notariales, de l'état civil, des annuaires professionnels...)… Lire la suite
IMAGINAIRE SOCIAL

Écrit par :  Pierre ANSART

Par l'expression « imaginaire social », on désigne l'ensemble des représentations imaginaires propres à un groupe social : les mythes, les croyances cosmiques et religieuses, les utopies. On suppose que cet ensemble, générateur de significations, participe à la vie commune, aux pratiques sociales : ce sont ces liens, ces implications du Lire la suite
INDIVIDUALISME

Écrit par :  Bernard VALADE

Dans le chapitre "L'individualisme comme notion sociologique"  : …  . Source de l'individualisme, le développement de la division complexe du travail a pour conséquence de détacher l'individu de groupes d'appartenance, pourvoyeurs d'identité, et de l'exposer à l'anarchie ou à la servitude, dans son isolement face à l'État. Il convient donc de restaurer des « groupes secondaires », notamment professionnels,… Lire la suite
INDIVIDUATION, sociologie

Écrit par :  Philippe RIUTORT

d’un individu contemporain, progressivement détaché des groupes d’appartenance qui l’enserraient jusqu’alors au sein de la communauté religieuse, du village ou du groupe familial élargi. C’est à ce propos que Ferdinand Tönnies distingue la communauté, reposant sur des liens prescrits et affectuels… Lire la suite
INTÉRIORISATION, sociologie

Écrit par :  Gérard MAUGER

n’est pas clairement institué comme pratique spécifique et autonome et que c’est tout un groupe et tout un environnement symboliquement structuré qui exerce, sans agents spécialisés ni moments spécifiés, une action pédagogique anonyme et diffuse, l’essentiel du modus operandi qui définit la maîtrise pratique se transmet dans la… Lire la suite
JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

Écrit par :  Paul AKAMATSUVadime ELISSEEFFValérie NIQUETCéline PAJON

), de la famille (ko) et du manoir (shōen}). La plupart des études récentes rejettent la notion d'uji comme clan groupant des membres liés par consanguinité ; l'uji serait plutôt un ensemble de cellules de base dont les membres sont eux-mêmes d'origines diverses et de noms différents, c'est-à-dire une… Lire la suite
JEU - Ethnologie du jeu

Écrit par :  Geza de ROHAN-CSERMAK

Dans le chapitre "Orientation des études sociologiques"  : …  contemporaine ne s'attache guère à l'étude théorique du jeu qu'en fonction des concepts de groupe et de loisir. Ceux-ci, en tant que sujets d'étude, sont considérablement éloignés l'un de l'autre, mais ils ont en commun de pouvoir être étudiés sous l'aspect ludique. Tous deux se ressemblent en ceci qu'ils sont abordés, par le sociologue, du point… Lire la suite
MANIFESTE, arts

Écrit par :  Nathalie HEINICH

Dans le chapitre "Se regrouper"  : …  qu'il est un texte forcément collectif, le manifeste fait connaître l'existence d'un groupe de créateurs, si même il ne la fait pas advenir, en tant qu'instrument de constitution ou de consolidation de ce groupe. À ce titre, le manifeste joue un rôle analogue à ces autres éléments de la vie artistique moderne que sont les revues et les cafés,… Lire la suite
MÉMOIRE COLLECTIVE

Écrit par :  Pierre ANSART

deux termes : mémoire et collectif, Halbwachs se proposait, tout d'abord, de démontrer que tout groupe organisé crée une mémoire qui lui est propre. Il poursuivit sa réflexion en démontrant que la mémoire individuelle s'appuie, dans les processus de remémoration et de localisation, sur des formes, sur des « cadres » issus du milieu social… Lire la suite
MOBILISATION DES RESSOURCES

Écrit par :  Olivier FILLIEULE

Dans le chapitre "Critiques et extension du paradigme de la mobilisation des ressources"  : …  bureaucratisées et professionnalisées confisquent à leur profit la seule arme des groupes dominés, la force du nombre et sa capacité à subvertir l’ordre établi par le défi de masse. Si la critique ne manque pas de pertinence, elle est demeurée isolée face au développement des études de cas démontrant l’importance des structures organisationnelles… Lire la suite
MOBILITÉ SOCIALE

Écrit par :  Dominique MERLLIÉ

Dans le chapitre "Effets sociaux"  : …  de leur vie d'adulte et adoptent plus ou moins les comportements caractéristiques des groupes sociaux auxquels ils accèdent. Des effets sur la composition des groupes sociaux ensuite, dont le recrutement peut être plus ou moins hétérogène : les agriculteurs, très majoritairement enfants et petits-enfants d'agriculteurs, forment un groupe… Lire la suite
MODE DE VIE

Écrit par :  Gérard MAUGER

ou des bureaux d'études (de marketing) et le vocabulaire académique des sociologues. Pour fixer provisoirement les idées, on peut définir un mode de vie comme un ensemble de pratiques et/ou de représentations propres à un groupe social. Peut-on considérer que le groupe social (c'est-à-dire les propriétés qui permettent de… Lire la suite
NATION - La construction nationale

Écrit par :  Émile SICARD

est bien « construction », elle ne saurait être considérée comme un donné, une manière de groupement « naturel », qui serait à envisager, dans la pratique politique, comme une fin en soi : cela conduirait à justifier une quelconque déviation nationaliste, déformation du principe national. Ensuite, les coïncidences constantes que révèle l'… Lire la suite
NATION - Nation et idéologie

Écrit par :  Maxime RODINSON

nationalité, la nation sont des vocables différents pour désigner divers types de formations globales d'une envergure qui dépasse et transcende celle des groupements globaux primaires : clans, tribus, villes et villages, cités-États, provinces. Ils impliquent tous un développement de solidarités unissant ces groupements ethniques ou territoriaux… Lire la suite
NÉPAL

Écrit par :  Gilles BÉGUINBenoît CAILMAILFrançois DURAND-DASTÈSMarc GABORIEAULuciano PETECHPhilippe RAMIREZ

Dans le chapitre "Groupes ethniques et castes"  : …  de la famille tibéto-birmane (newari, magar, gurung, langues kiranti, tamang, tibétain). Aux sociétés reposant sur l'interdépendance de castes hiérarchisées peuvent être opposées celles dont l'organisation repose sur un assemblage de clans relativement égaux par leur statut : d'un côté, les sociétés de caste (Newar, Indo-Népalais, Hindous de la… Lire la suite
NORME SOCIALE

Écrit par :  Pierre DEMEULENAERE

Dans le chapitre "Définitions"  : …  régissant les styles de vie à l'intérieur d'une société donnée : comme l'avait montré Émile Durkheim, il existe des normes à l'intérieur d'un groupe donné, qui indiquent aux membres de celui-ci la manière dont ils doivent s'habiller, se saluer, se parler, construire leurs habitations, etc. Cela ne relève généralement pas… Lire la suite
OBSERVATION (sciences sociales)

Écrit par :  Laurent WILLEMEZ

analyser ce que Pierre Bourdieu appelait le « sens pratique » des groupes sociaux. Dans cette perspective, plusieurs domaines de recherche utilisent l’observation de manière privilégiée. Parmi eux, on peut d’abord citer l’analyse des classes sociales et de leur usage de l’espace, qu’il s’agisse des quartiers populaires et des classes ouvrières,… Lire la suite
ORGANISATION SOCIALE

Écrit par :  Jean CUISENIER

Dans le chapitre "Les deux formes de solidarité"  : …  les organes d'un être vivant, également nécessaires au fonctionnement de la totalité. Les tribus australiennes et l'Angleterre contemporaine offrent l'exemple de formes d'organisation sociale extrêmes, caractérisées par la prédominance de la solidarité mécanique dans un cas, de la solidarité organique, dans l'autre. Cette opposition entre deux… Lire la suite
OUVRIER MOUVEMENT

Écrit par :  Jean BRUHATBernard PUDAL

Dans le chapitre "Le néo-libéralisme et la mondialisation"  : …  classes populaires. Il en résulte un affaissement objectif et plus encore subjectif du groupe ouvrier, dont l'identité collective se défait et s'accompagne de l'aiguisement des concurrences internes. De plus, la diversité des cultures syndicales nationales, qui demeure l'une des caractéristiques majeures, n'est sans doute pas étrangère à la… Lire la suite
PERCEPTION (sociologie)

Écrit par :  Gauthier FRADOIS

Les manières de voir, de sentir ou de penser les objets du monde social sont façonnées par un ensemble d'institutions qui nous pré-existent (familiale, scolaire, professionnelle, bureaucratique, etc.) et contribuent à l'intériorisation des contraintes sociales. Ces différents lieux de socialisationLire la suite
POLITIQUE - Le pouvoir politique

Écrit par :  Jean William LAPIERRE

Dans le chapitre "Pouvoir, puissance, influence"  : …  Un groupe est un ensemble de personnes qui ont entre elles des rapports réglés, relatifs à une ou plusieurs activités communes. Les actions collectives et la coordination des conduites individuelles qu'elles impliquent, l'établissement et l'application des règles exigent que des décisions soient prises et exécutées. Le… Lire la suite
PRÉJUGÉS ET DISCRIMINATION

Écrit par :  Markus BRAUER

Le terme  « préjugé » fait référence à une attitude défavorable envers les membres d’un groupe social. Cette attitude se manifeste sous forme d’évaluations négatives (par exemple, l’attribution de traits négatifs ou d’intentions malsaines) et de sentiments hostiles (le mépris, la haine…). Cette attitude constitue souvent… Lire la suite
PROFESSIONS SOCIOLOGIE DES

Écrit par :  Jean-Michel EYMERI-DOUZANS

Dans le chapitre "La notion de profession"  : …  En ce sens, coiffeuse, caissière ou agent commercial sont des professions aussi bien que magistrat ou gérant de société. Le terme prend un troisième sens quand il désigne les groupes d'individus qui exercent un métier identique que subsume un même « nom de métier » (cf. William H. Sewell, 1980) : la profession médicale, les enseignants, les… Lire la suite
PSYCHOLOGIE DIFFÉRENTIELLE

Écrit par :  Michel HUTEAU

Dans le chapitre "La variabilité intergroupes"  : …  Quels groupes comparer ? Le choix de certaines comparaisons dépend du moment et du lieu (il y a quelques décennies on comparait les enfants selon qu'ils vivaient en milieu rural ou en milieu urbain, aux États-Unis on compare systématiquement les individus selon leur « race »). En revanche, les comparaisons en fonction du sexe et du statut social ne… Lire la suite
PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT

Écrit par :  Henri LEHALLE

Dans le chapitre "Les nombreux déterminants du développement"  : …  d’exercices, activités réelles des enfants et responsabilités, représentation des adultes sur la période d’âge, comportement effectif des adultes, etc. Au travers de ces environnements de vie, les enfants acquièrent, sur un mode implicite comme pour le langage, les attitudes, les représentations et les comportements de leur groupe socialLire la suite
PSYCHOLOGIE SOCIALE

Écrit par :  Laurent BÈGUE

aux nombreuses activités que l’individu mène à bien, du fait de sa place (rôle) dans une structure sociale complexe et de son appartenance à un groupe culturel. Le territoire de la psychologie sociale est vaste, car il englobe tant les processus intra-individuels (perception ou contrôle de soi, par exemple) et les relations interpersonnelles (… Lire la suite
RELATIONS INTERGROUPES

Écrit par :  Vincent YZERBYT

intergroupes s’intéresse aux aspects de l’interaction humaine qui impliquent des individus en tant qu’ils se perçoivent ou sont perçus comme membres d’une catégorie sociale. Cette dimension d’appartenance définit l’endogroupe, le groupe dont on est un membre, par opposition à l’exogroupe, le groupe auquel on n’appartient pas… Lire la suite
RÉSEAUX THÉORIE DES

Écrit par :  François DENORD

en sciences sociales. Dans son acception dominante, elle vise à caractériser soit un système de relations inter-individuelles ou inter-organisationnelles (un réseau complet), soit les relations propres à un individu (un réseau personnel). Ces relations peuvent être symétriques ou non. Elles sont définies par l'existence de contacts (… Lire la suite
SALARIAT

Écrit par :  Denis CLERC

xixe siècle, qui était marqué par la constitution de vastes groupes sociaux antagonistes, la « société de masse », selon l'expression de Peter Laslett, ou la « société de classes », selon celle de Marx. Au clivage fondateur entre dirigeants et salariés – qui subsiste toujours, même s'il s'atténue parfois – s'ajoute un clivage de plus en plus… Lire la suite
SCIENCES - Sociologie

Écrit par :  Yves GINGRAS

Dans le chapitre "Stratification et reconnaissance"  : …  entre science et société pour se concentrer davantage sur le fonctionnement interne à la communauté scientifique. Ce déplacement est un effet direct de la problématique fonctionnaliste des normes, laquelle mène à centrer l'attention sur des variables permettant de mettre en évidence leur caractère plus ou moins effectif et… Lire la suite
SECTES

Écrit par :  Louis HOURMANTJean SÉGUY

Dans le chapitre "La secte comme type sociologique"  : …  Weber voit dans le type secte un groupe contractuel. Troeltsch précise les contours de cette ébauche trop sommaire, mais pénétrante. Pour lui la secte s'oppose à l'Église (comme type sociologique) et s'en distingue de plusieurs façons. Elle constitue un groupement contractuel de volontaires qui ont choisi, après certaines expériences religieuses… Lire la suite
SOCIOLOGIE COGNITIVE

Écrit par :  Fabrice CLÉMENT

Dans le chapitre "Saisir les interactions sociales"  : …  Kaufmann et Fabrice Clément, 2003). D’une part, les individus interagissent au sein de groupes socialement structurés. En effet, les communautés humaines mettent en jeu de nombreuses relations et positions sociales auxquelles correspondent des comportements « attendus ». Un supérieur hiérarchique, par exemple, ne dispose pas des mêmes droits et… Lire la suite
SOLIDARITÉ SOCIALE

Écrit par :  Jean-Christophe MARCEL

1893), qu'Émile Durkheim utilise la notion de solidarité sociale. Celle-ci renvoie au lien moral qui unit les individus d'un même groupe, et qui forme le ciment de la cohésion sociale : pour qu'une société existe, il faut que ses membres éprouvent de la solidarité les uns envers les autres. C'est en examinant les… Lire la suite
STÉRÉOTYPES SOCIAUX

Écrit par :  Xavier ROZE

Dans le chapitre "Stéréotypes et groupes"  : …  de l'étude des stéréotypes, le racisme peut être rapporté à une attitude générale des groupes sociaux à l'égard de ce qui diffère d'eux par des caractères ethniques, culturels ou nationaux. Cela, dans la mesure où cette attitude consiste à doter toute différence ethnique d'une composante raciale et à « rejeter hors de la culture, dans la nature,… Lire la suite
TILLY CHARLES (1929-2008)

Écrit par :  Ludivine VANTHOURNOUT

du jazz pour rendre compte des modes d'action dont dispose un groupe à un moment donné. Ce groupe connaît plus ou moins les règles pour agir, mais il peut improviser et composer avec elles. Ce concept lui permet d'étudier les différentes formes de protestation possibles et les choix qu'effectue un groupe pour sélectionner un ou plusieurs modes d'… Lire la suite
VALEURS, sociologie

Écrit par :  Patrick PHARO

Dans le chapitre "Polythéisme des valeurs ?"  : …  les groupes. Les valeurs des uns ne seront donc pas forcément les valeurs des autres, et les groupes humains pourront ne pas partager des valeurs auxquelles chacun d'eux accorde pourtant une importance immense. La diversité des cultures et celle des biens concourent ainsi l'une et l'autre à établir ce « polythéisme des valeurs », dont Weber… Lire la suite

Afficher la liste complète (60 références)

  

Voir aussi

AFRIQUE NOIRE ethnologie    ALLIANCE    ATTITUDES POLITIQUES    BAKONGO ou KONGO    SOCIOLOGIE DES COMMUNAUTÉS    COMPORTEMENT SOCIAL    DÉCISION psychologie    DÉSINTÉGRATION SOCIALE    DIFFÉRENCIATION DES SEXES anthropologie    SOCIOLOGIE ÉLECTORALE    ETHNOGRAPHIE    HISTOIRE DE L'ETHNOLOGIE    EXOGAMIE    FAMILLE NUCLÉAIRE & FAMILLE ÉTENDUE    FEMME anthropologie    FILIATION    GROUPE PRIMAIRE    GROUPES ethnologie    INDE ethnologie    MARIAGE anthropologie    FAMILLE MATRIFOCALE    FILIATION MATRILINÉAIRE    MATRONYME    MÉLANÉSIENS    SIEGFRIED FREDERICK NADEL    NOUVELLE-GUINÉE    FILIATION PATRILINÉAIRE    POLYNÉSIENS    PRODUCTIVITÉ    SYSTÈME SEGMENTAIRE    EDWARD SHILS    SOCIOLOGIE INDUSTRIELLE    TWO-STEP FLOW    VOTE

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.