BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MARSEILLAISE LA

Chant patriotique composé pendant la période révolutionnaire au moment où la France déclarait la guerre à l’Autriche (1792), La Marseillaise divisa les Français au xixe siècle avant de devenir l’hymne national en 1879.

1.  Un chant de guerre révolutionnaire

Le 26 avril 1792, le jeune officier et musicien Claude Rouget de Lisle présente sa nouvelle composition à Philippe-Frédéric de Dietrich, le maire de Strasbourg. Le rythme soutenu, les paroles enthousiastes et martiales envahissent le salon du riche industriel. Le « Chant de guerre pour l’armée du Rhin » n’est alors qu’un chant militaire parmi d’autres, mais il est marqué par le contexte du printemps de 1792 : six jours plus tôt, la France a déclaré la guerre au roi de Bohême et de Hongrie, c’est-à-dire à l’Autriche, alliée à la Prusse.

La France, pays le plus peuplé d’Europe, doit compter sur des volontaires pour défendre les premiers acquis de la Révolution : il faut s’appuyer sur cette richesse humaine et surtout galvaniser ces soldats non professionnels, pour leur insuffler du courage et donner du sens à leur engagement.

Rouget de Lisle l’a bien compris. Au début de la Révolution, ce capitaine du génie avait entamé une carrière de compositeur, tentant déjà d’être en phase avec l’actualité : en 1791, au moment de la proclamation de la nouvelle Constitution, il avait livré un Hymne à la Liberté. En 1792, il reprend du service et se rend à Strasbourg. Proche de la frontière, la ville vit sous la menace. Sensible à l’idée d’encourager les volontaires, le maire passe commande d’un hymne au jeune officier, qui le compose en une nuit. Le chant de guerre fonde le mythe d’une nation en armes.

[...]
1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  4 pages…

 

Pour citer cet article

Guillaume MAZEAU, « MARSEILLAISE LA  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marseillaise-la/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« MARSEILLAISE LA » est également traité dans :

RÉVOLUTION FRANÇAISE

Écrit par :  Jean-Clément MARTINMarc THIVOLET

Dans le chapitre "La guerre et la « seconde révolution » (été de 1791-septembre 1792)"  : …  défenseurs de la Révolution, ils entreprennent des opérations punitives à l'encontre des adversaires, et notamment des prêtres réfractaires. Les Marseillais se distinguent particulièrement, marchant sur Paris au son du Chant de guerre de l'armée du Rhin, qui prendra le nom de Marseillaise. La nouvelle pression populaire se traduit, à… Lire la suite
ROUGET DE LISLE CLAUDE (1760-1836)

Écrit par :  Marc VIGNAL

Officier et compositeur français né à Lons-le-Saunier, mort à Choisy-le-Roi, Rouget de Lisle est en 1791 capitaine en garnison à Strasbourg. En avril de l'année suivante, il y écrit les vers et compose très probablement la mélodie d'un Chant de guerre de l'armée du Rhin, qui prendra le nom de… Lire la suite

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.