BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ISOPTÈRES

Les Isoptères ou termites, insectes broyeurs à développement progressif, doivent leur nom à leurs deux paires d'ailes presque semblables qui, au repos, se superposent à plat sur le dos des mâles et des femelles jeunes. Bien qu'ils soient apparentés à des formes relativement archaïques ( Blattoptéroïdes), les termites fossiles ne sont connus qu'à partir de l'Éocène. Les formes actuelles vivent en sociétés où existe un polymorphisme accentué donnant lieu à différentes « castes » : sexués ailés, soldats et ouvriers, neutres et aptères. Le plus souvent xylophages, ils ne vivent pas à l'air libre, mais construisent des nids creusés dans l'intérieur du bois ou maçonnés dans la terre. Ils appartiennent surtout à la faune de la zone intertropicale, mais certaines espèces habitent les régions tempérées d'Eurasie et d'Amérique.

Par leur polymorphisme et leur organisation sociale, par leur association avec les Flagellés symbiotiques qui leur permettent d'assimiler le bois, les termites présentent pour le biologiste le plus haut intérêt ; mais les dégâts considérables qu'ils peuvent commettre dans les régions où ils pullulent leur confèrent une grande importance en entomologie appliquée.

Prenant pour modèles des termes tels que « mammalogie », « ornithologie », « carcinologie », P.-P. Grassé (1982) a proposé le mot « termitologie » et a intitulé Termitologia le monumental traité dans lequel il a rassemblé la synthèse de toutes les connaissances sur ces animaux (1982).

1.  Morphologie et anatomie

Alors que la tête des termites ailés est presque orthognathe, celle des soldats devient presque prognathe et le tentorium revêt un aspect tout à fait spécial en formant un pont qui recouvre un allongement de la face inférieure du cou appelé gula. Les pièces buccales sont toujours broyeuses, et les mandibules sont hypertrophiées chez les « soldats ». Les individus sexués ont deux paires d'ailes, presque semblables, sensiblement égales en longueur ; complètement indépendantes, elles ont un rôl [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

 

Pour citer cet article

GAUMONT, « ISOPTÈRES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/isopteres/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ISOPTÈRES » est également traité dans :

TERMITE

Écrit par :  Catherine BLAIS

Insecte social, vivant surtout dans les régions tropicales, capable de construire les édifices les plus importants du règne animal. Classe : Insectes ; ordre : Isoptères Les termites, représentés par quelque 2 000 espèces, constituent l'ordre des Isoptères (« à ailes égales »). Leurs ancêtres ont également donné naissance aux blattes. Ces… Lire la suite
FLAGELLÉS

Écrit par :  Robert GAUMONT

Dans le chapitre "Rôle des Flagellés et digestion de la cellulose"  : …  Ces Flagellés représentent jusqu'au tiers du poids total de leur hôte. Leur présence est liée au régime alimentaire xylophage de l'insecte, à la vie sociale et à l'existence d'une vaste dilatation rectale où stagnent des aliments. On retrouve d'ailleurs ces Flagellés dans le tube digestif d'une blatte xylophage américaine (Cryptocercus) où ils… Lire la suite
GRASSÉ PIERRE-PAUL (1895-1985)

Écrit par :  Jean PIVETEAU

problèmes et se prêtent aisément à l'expérimentation ; c'est en particulier le cas des termites. Chez les insectes, l'état social atteint le maximum de complexité. Pour les observer dans leur milieu et leur organisation sociale, Grassé a entrepris trois grands voyages en Afrique, continent spécialement riche en termites, visitant successivement le… Lire la suite
NÉOTÉNIE

Écrit par :  Lieba LAZARD

Dans le chapitre "La néoténie chez les Insectes"  : …  La néoténie a été particulièrement bien étudiée chez les Isoptères (termites), chez qui elle est occasionnelle et peut affecter les deux sexes. Si une colonie de termites se trouve privée de l'un des deux seuls individus sexués de la collectivité – son roi ou sa reine – ou des deux, alors apparaissent des sexués néoténiques… Lire la suite
STIGMERGIE

Écrit par :  Pierre-Paul GRASSÉ

recours à l'expérience s'imposait. On retire de son nid une fraction assez importante de Termites maçons, constructeurs d'édifices ayant une architecture compliquée. Placés dans des conditions favorables à la reconstruction, les ouvriers, au bout d'un temps assez court (moins de 24 h), édifient un nid qui diffère sensiblement de leur logis… Lire la suite
SYMBIOSE

Écrit par :  Pierre CACHANGeorges MANGENOT

Dans le chapitre "Phorésie et commensalisme"  : …  Les insectes sociaux, fourmis et termites, sont accompagnés d'un cortège d'espèces commensales : Coléoptères, Diptères, Collemboles, Isopodes, Acariens, etc. Beaucoup présentent des modifications morphologiques en liaison avec la vie dans les nids (dépigmentation, aptérisme) afin de passer inaperçus (Staphylinides… Lire la suite
TAXIES

Écrit par :  Gaston RICHARD

Dans le chapitre "Les conditions « internes » de la réponse taxique"  : …  s'éloignent d'une source de lumière) alors que les adultes sont polyphasiques (phases négatives et positives alternantes). Les larves de Termites (Calotermes flavicollis) sont photonégatives ; les nymphes passent au cours de leur vie nymphale de la photonégativité à la photopositivité en traversant une phase d'indifférence ; les adultes sont… Lire la suite
TELLURIQUE MILIEU

Écrit par :  Roger DAJOZ

Dans le chapitre "Biomasse"  : …  Les Termites sont nombreux en espèces et en individus dans les régions tropicales. Maldague a trouvé en moyenne dans la forêt ombrophile congolaise un millier de Termites au mètre carré avec environ 22 tonnes de Termites à l'hectare. Ces insectes sont des destructeurs de cellulose et, grâce à leurs galeries, ils assurent un brassage énergique de la… Lire la suite

Afficher la liste complète (8 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.