BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

INCESTE

Dans toutes les sociétés connues, l'inceste est prohibé, et l'infraction à la règle sévèrement châtiée : l'interdiction, pour un homme, d'avoir des relations sexuelles avec de proches parentes, apparaît comme une loi universelle, et par conséquent liée à la nature humaine elle-même. Le contenu de la prohibition varie cependant selon les sociétés, et vise des catégories de parentes différentes. La règle est donc fixée par la culture, et tient de la culture son caractère coercitif. Comment la prohibition de l'inceste peut-elle présenter simultanément les caractères universels des lois de la nature et les traits particuliers des règles de la culture ? Il faut – par-delà les idées et les généralisations courantes – établir d'abord les faits, et enregistrer les régularités observables : à quelques exceptions près, fort significatives il est vrai, comme l'Égypte antique, le mariage avec les parentes composant la même famille nucléaire qu'Ego est universellement prohibé. Quant d'autres parentes sont interdites, elles sont dans la nomenclature de la parenté considérées comme la mère, la sœur ou la fille. La fonction de la prohibition de l'inceste se manifeste ainsi : en interdisant à l'homme de prendre pour femme ses parentes les plus proches, elles le contraignent à entrer en communication avec d'autres unités que celles dont il est issu. La prohibition n'est donc que le côté négatif d'une règle positive, qui institue entre les unités sociales circulation et échange. Règle universelle, la prohibition de l'inceste est la démarche fondamentale par quoi s'accomplit le passage de la nature à la culture.

On traitera ce problème en examinant, d'abord, les idées et les généralisations auxquelles il a donné matière. Il faudra, ensuite, établir soigneusement les faits et discerner les régularités observables dans l'univers des cultures. On pourra, enfin, proposer des explications, en distinguant deux types de sociétés, selon que le système de parenté est de structure élémentaire ou complexe.

1.  Approches et généralisations

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  4 pages…

 

Pour citer cet article

CUISENIER, « INCESTE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/inceste/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« INCESTE » est également traité dans :

ABORIGÈNES AUSTRALIENS

Écrit par :  Barbara GLOWCZEWSKI

Dans le chapitre " Société et parenté"  : …  Dès lors qu'il est initié, un garçon ne peut plus parler ou s'approcher de toutes ces « belles-mères ». Freud a expliqué le tabou de la belle-mère par le tabou de l'inceste mère-fils, or il s'agit plutôt d'un dispositif de prévention de l'inceste père-fille : en effet, si le garçon promis comme gendre à toute une catégorie de femmes… Lire la suite
ANTHROPOLOGIE

Écrit par :  Élisabeth COPET-ROUGIERChristian GHASARIAN

Dans le chapitre " Problèmes contemporains"  : …  de ces lois et de ces structures s'ordonne autour du fait massif de la prohibition de l'inceste. Ainsi, la symbolique de l'inceste et son efficacité sont étudiées par rapport à deux catégories supposées universelles, celles de l'identique et du différent. Mais elle rejoint d'autres manifestations symboliques, celle des mythes, celle des systèmes… Lire la suite
BORGIA LUCRÈCE (1480-1519)

Écrit par :  E.U.

romain »), un enfant de trois ans appelé Giovanni. Deux bulles papales le reconnaissent successivement comme le fils naturel de César et, plus vraisemblablement, d'Alexandre. L'origine mystérieuse de cet enfant et la présence de Lucrèce à une orgie célèbre ayant eu lieu au Vatican donnent foi aux rumeurs d'inceste au sein de la famille Borgia… Lire la suite
CANNIBALISME

Écrit par :  Nicole SINDZINGREBernard THIS

Dans le chapitre "Le cannibalisme de la « horde primordiale »"  : …  sur la théorie de la sexualité (1905), Freud se demandait comment la prohibition de l'inceste avait pu se transmettre. « Comme tant d'autres tabous faisant partie de notre moralité », est-elle fixée par hérédité ? S'agit-il d'idées « innées » ? Ces idées ont-elles « déterminé la fixation du tabou, à elles seules, ou en collaboration avec l'… Lire la suite
CRIMINOLOGIE

Écrit par :  Jacques LÉAUTÉ

Dans le chapitre "L'urbanisation"  : …  par le poison contenu dans les insecticides et les fongicides employés dans les cultures. Enfin, l'inceste, dont les statistiques ne donnent qu'une faible image, paraît plus fréquent dans certains villages et dans certaines fermes isolées, bien qu'une preuve formelle de cette situation manque la plupart du temps. L'urbanisation, souvent elle-même… Lire la suite
CULPABILITÉ

Écrit par :  Charles BALADIER

Dans le chapitre "L'interdit et l'ordre symbolique"  : …  mis en évidence le rôle fondateur du crime dans ses deux formes les plus abhorrées : l'inceste et le parricide, soulignant ainsi que l'homme commence avec l'interdit et la faute. Or la prohibition de l'inceste n'est que le pivot subjectif par où se scelle, avec plus ou moins de succès selon les cas, l'« accrochage » de l'individu à la loi… Lire la suite
CULTURE - Nature et culture

Écrit par :  Françoise ARMENGAUD

Dans le chapitre "La leçon de l'anthropologie structurale"  : …  La prohibition de l'inceste, obligeant les hommes à communiquer, fonde la culture. Telle est la conclusion frappante de l'étude des Structures de la parenté (1948) de C.  Lévi-Strauss… Lire la suite
ENFANCE (Les connaissances) - La socialisation

Écrit par :  Philippe MALRIEU

Dans le chapitre "Les théories"  : …  des objets successifs, se fixe à chacun d'eux, non sans rencontrer les interdits de la société. Le conflit décisif est celui que suscite, chez l'enfant, son amour incestueux pour le parent de l'autre sexe, et auquel il n'échappe, ainsi qu'à l'angoisse de la castration, qu'en s'identifiant au parent de son sexe, en introjetant l'interdit de l… Lire la suite
ETHNOLOGIE - Histoire

Écrit par :  Patrick MENGET

Dans le chapitre "Lévi-Strauss et la méthode structuraliste"  : …  ouvert la voie à la méthode structuraliste de Claude Lévi-Strauss. Partant de la prohibition de l'inceste, celui-ci découvre qu'elle fonde une règle positive : l'obligation de donner des femmes. Il étudie le système d'échange des femmes et construit ainsi des modèles de différents cycles d'échange, qui permettent à la fois… Lire la suite
ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

Écrit par :  Raymond William FIRTH

Dans le chapitre "La monogamie et la prohibition de l'inceste"  : …  Partout existent des règles contre l'inceste, qu'il ne faut pas confondre avec celles de l'exogamie. La prohibition du mariage à l'intérieur d'un groupe particulier ne se confond pas avec une règle universelle interdisant les relations sexuelles entre proches parents, plus spécialement entre membres d'une famille élémentaire. Assez généralement, l'… Lire la suite
FREUD SIGMUND (1856-1939)

Écrit par :  Jacques LE RIDERMarthe ROBERT

Dans le chapitre "L'histoire et l'homme"  : …  tout homme éprouve dans son enfance un double désir – tuer son père pour épouser sa mère – qui, réprimé en vertu de la prohibition universelle de l'inceste, ou, en termes psychanalytiques, refoulé, est cela même qui engendre les névroses lorsqu'il survit à son déclin normal. Dans Totem et tabou, on apprend maintenant que le crime originel a… Lire la suite
HÉRITIER FRANÇOISE (1933-    )

Écrit par :  Giulia SISSA

élémentaires du monde sensible, dans lequel l'homme vit en sympathie, doivent se contrebalancer mutuellement. L'inceste classique est donc l'infraction extrême, et la plus dangereuse, parce qu'elle unit deux consanguins ; mais, symétriquement, toute relation sexuelle qui est censée relier deux identiques, fût-ce indirectement, tombe sous la… Lire la suite
INTERDIT

Écrit par :  Claude RABANTPierre SMITH

Dans le chapitre "Les trois interdits fondamentaux"  : …  d'existence de la culture elle-même, et qui sont au nombre de trois : ceux de l'inceste, du cannibalisme et du meurtre. Ce triple interdit, depuis l'orée de l'histoire, sépare l'état de culture de l'état animal. Or il forme, à présent encore, le noyau d'une haine jamais éteinte à l'endroit de la culture, haine dont nous… Lire la suite
LOTH

Écrit par :  André PAUL

Fils de Haran et neveu d'Abraham (Genèse, xi, 27 ; xx, 12) dans la généalogie biblique des patriarches postdiluviens. Loth émigra avec Abraham en Canaan (xi, 31 ; xii, 4) avant de s'établir dans la région… Lire la suite
MARIAGE

Écrit par :  Catherine CLÉMENT E.U.Catherine LABRUSSE-RIOUMarie-Odile MÉTRAL-STIKER

Dans le chapitre "Les interdits matrimoniaux"  : …  Quant à l'interdit de l'inceste, c'est un des plus vieux tabous de l'humanité qui s'oppose à l'union sexuelle de deux personnes déjà unies par un lien de parenté ou d'alliance. Il traduit l'obligation de l'exogamie dont les fondements sont complexes et variables selon les sociétés. À la crainte des tares qui affecteraient… Lire la suite
ŒDIPE, mythologie

Écrit par :  Marcel DETIENNE

Dans la tradition de L'Odyssée, Œdipe est l'homme que sa mère Jocaste épouse, sans le savoir, commettant ainsi le « grand forfait ». Il n'y a pas de mot en grec pour l'incesteLire la suite
ŒDIPE COMPLEXE D'

Écrit par :  Claude RABANT

Dans le chapitre "La Loi primordiale"  : …  mais l'effet d'un interdit, l'interdit de l'inceste, qui trace la limite où la culture s'institue en se séparant de la nature, et qui pose, comme dit Claude Lévi-Strauss, moins une règle déterminée que la nécessité même d'une règle, le « fait de la règle », entaille dans l'ordre naturel, que les… Lire la suite
PARENTÉ SYSTÈMES DE

Écrit par :  Daniel de COPPET

Dans le chapitre "La théorie de l'alliance"  : …  en place une interprétation structurale de la parenté fondée sur des lois universelles. Et, d'abord, la prohibition de l'inceste, qui « possède, à la fois, l'universalité des tendances et des instincts, et le caractère coercitif des lois et des institutions ». É. Durkheim avait fait appel à l'exogamie pour expliquer la prohibition de l'incesteLire la suite
PÉDOPHILIE

Écrit par :  André CIAVALDINI

Dans le chapitre "Données statistiques du phénomène en France"  : …  les chiffres pour l'année 2000, expriment une stabilisation des abus sexuels sur enfants (5 500 en 1995, 5 500 en 2000). Il faut souligner que les cas d'inceste représentent 75 p. 100 de ces actes répertoriés d'agressions sexuelles (source S.N.A.T.E.M., 1999) et plus de 57 p. 100 des viols sur mineurs. Ils constituent 20 p. 100 des procès d'assises… Lire la suite
PROHIBITION DE L'INCESTE

Écrit par :  Laurent BARRY

Dans le chapitre "« Conséquences néfastes » ou aversion innée ?"  : …  Une autre interprétation, plus souvent avancée de nos jours, est formulée par l'anthropologue Robin Fox en termes de « conséquences néfastes » (the dire consequences) de l'inceste. C'est celle des effets biologiques supposés « désastreux » des mariages consanguins. Cette idée qui précède l'apparition du… Lire la suite
LES STRUCTURES ÉLÉMENTAIRES DE LA PARENTÉ, livre de Claude Lévi-Strauss

Écrit par :  Laurent BARRY

Dans le chapitre "Les fondements naturels du lien social"  : …  Opposant, dans les premiers chapitres, l'universalité des phénomènes naturels à la diversité caractéristique des faits culturels, il s'interroge sur la position ambivalente de cette règle – aux frontières fluctuantes et néanmoins universelle – qu'est la prohibition de l'incesteLire la suite

Afficher la liste complète (21 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.