BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MULTSCHER HANS (1400 env.-env. 1467)

Sculpteur sur pierre et sur bois d'Allemagne du Sud, Hans Multscher fut peut-être aussi peintre. En 1427, il a acquis dans la ville d'Ulm le droit de bourgeoisie. Il y jouit d'une situation particulière, intermédiaire entre le patriciat et les corporations d'artisans ; il a reçu le privilège d'exercer son métier librement, sans entrer ni dans la corporation des sculpteurs, ni dans l'organisation du chantier de la cathédrale, et donne aussi, de façon régulière, des avis au Conseil en matière de production d'œuvres d'art, production qui, à l'époque, pour une cité comme Ulm, a une importance économique indéniable. Il s'est très probablement formé dans les Flandres et aux Pays-Bas, où il a dû se rendre comme compagnon. Les trois œuvres les plus importantes qui nous soient parvenues de lui, dans un état plus ou moins fragmentaire, sont le Retable Karg (1433), le Retable de Wurzach (1437) et le Retable de Sterzing (1456-1458).

La partie centrale du Retable Karg, au lieu d'être un coffre en bois comme dans les œuvres similaires, est une niche creusée dans un mur de la cathédrale d'Ulm. Il s'agit pourtant bien d'un retable à volets mobiles, sans doute peints. Ces volets ont disparu, de même que les figures les plus importantes de la niche, probablement une Vierge à l'Enfant debout entre deux saints. Cette œuvre, qui nous est parvenue très mutilée, introduit en Allemagne plusieurs nouveautés riches d'avenir : le contraste entre la partie centrale occupée par des figures en ronde bosse et les volets peints ; le traitement de la partie centrale en chapelle ; le traitement de son encadrement en porte monumentale, comme au retable votif d'Engelbrecht Ier de Nassau dans la Grote Kerk de Breda.

Le deuxième retable doit son nom à la famille qui possédait les volets après démembrement de l'œuvre au xviie siècle. Il ornait à l'origine une église de Landsberg-sur-le-Lech. Une Vierge sculptée en bois a été identifiée comme la figure centrale du coffre. Les quatre panneaux peints sur les  […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Pierre VAISSE, « MULTSCHER HANS (1400 env.-env. 1467)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-multscher/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« MULTSCHER HANS (1400 env.-env. 1467) » est également traité dans :

GOTHIQUE ART

Écrit par :  Alain ERLANDE-BRANDENBURG

Dans le chapitre "La sculpture"  : …  e siècle marque la totale indépendance et la puissance d'invention des sculpteurs. *Hans Multscher (qui était également peintre) et surtout Nicolas de Leyde (1462-1473) bouleversent la tradition en introduisant dans leurs œuvres un mouvement saccadé de lignes brisées et un réalisme exacerbé. Veit Stoss s'inscrit dans cette voie.… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média