BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

GUATEMALA

Le Guatemala est un pays d'Amérique centrale bordé par le Mexique, le Belize, le Honduras, le Salvador, la mer des Caraïbes et l'océan Pacifique. Bien que montagneux, il dispose d'un littoral côtier de 400 kilomètres où se situent des plaines. Son climat est tropical, mais tempéré en altitude. La plupart des grandes villes sont établies dans le sud, telles la capitale Guatemala Ciudad et Antigua, Quetzaltenango, Escuintla.

D'une superficie de 108 890 kilomètres carrés, le pays compte 13 millions d'habitants (2006), parmi lesquels de 40 à 55 p. 100 (selon les critères d'identification retenus) sont d'ascendance maya.

La principale religion est le catholicisme, mais environ 40 p. 100 des Guatémaltèques sont protestants ou pentecôtistes. L'espagnol est la seule langue officielle, même si tous les Indiens ne la comprennent pas. La Constitution de 1996 est disponible dans les quatre langues les plus parlées après l'espagnol (quiché, mam, cakchiquel, kekchi), et des documents officiels sont traduits dans les vingt-trois langues indiennes reconnues.

La majorité des Guatémaltèques vivent dans des zones rurales, même si l'urbanisation s'intensifie depuis le début du xxie siècle. Les peuples indigènes occupent les hautes terres occidentales et les régions septentrionales. Ils maintiennent des liens sociaux et historiques forts au sein de leurs communautés en partageant des pratiques traditionnelles d'agriculture et d'usage des terres, ainsi que des traditions artistiques et artisanales.

Le Guatemala a connu, pendant trente-six ans (1960-1996), une guerre civile qui opposa les gouvernements militaires et les milices d'extrême droite aux guérillas marxistes. La population, notamment indienne, a été la première victime de cette lutte armée et de la répression étatique, qualifiée de véritable génocide. Les accords de paix de décembre 1996 ont permis un retour à la démocratie et le pays tente, depuis lors, de faire valoir une nation pluriethnique, reconnaissant à la fois les Mayas, [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  13 pages…

 

Pour citer cet article

Carine CHAVAROCHETTE, Noëlle DEMYK, Marie-Chantal BARRE, Michel GUTELMAN, « GUATEMALA  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guatemala/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« GUATEMALA » est également traité dans :

GUATEMALA, chronologie contemporaine

Écrit par :  Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui.… Lire la suite
AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

Écrit par :  Jean AUBOUINRené BLANCHETJacques BOURGOISJean-Louis MANSYBernard MERCIER DE LÉPINAYJean-François STEPHANMarc TARDYJean-Claude VICENTE

Dans le chapitre "L'Amérique centrale nucléaire"  : …  Comprenant l'extrême sud du Guatemala, le Salvador, le Honduras et la plus grande partie du Nicaragua, l'Amérique centrale nucléaire est séparée de l'extrême sud du continent nord-américain par la zone de faille senestre de la transversale de Polochic-Motagua. Elle est caractérisée par la présence d'un « noyau » continental d'âge précambrien-… Lire la suite
AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

Écrit par :  Jean Jacques KOURLIANDSKY

Dans le chapitre "Les réactions à l'encontre des nouveaux venus"  : …  le pasteur Carlos Garcia accéda même à la vice-présidence après la victoire du candidat. Au Guatemala, deux hommes politiques d'origine catholique, devenus évangélistes et prédicateurs, ont occupé la magistrature suprême, recréant de la sorte sous une version actualisée l'union du trône et de l'autel : d'abord le général Efraín Rios Montt,… Lire la suite
ASTURIAS MIGUEL ÁNGEL (1899-1974)

Écrit par :  Rubén BAREIRO-SAGUIERBernard FOUQUES

accède aux plus hautes valeurs morales. Aussi n'est-il pas seulement le chantre du Guatemala ; l'exilé sut vaincre sa nostalgie pour répandre de par le monde un message d'amour fondé sur une certaine idée de l'Amérique. Ayant atteint la consécration internationale, parvenu au faîte des honneurs, il continue à porter en lui les souffrances du petit… Lire la suite
AZTÈQUES

Écrit par :  Rosario ACOSTAMireille SIMONI

Dans le chapitre " L'ordre aztèque"  : …  de conquêtes s'élabore, qui tend à reculer les frontières de la domination aztèque. Pratiquement, à part quelques régions qui résistèrent toujours à la pression aztèque – comme Tlaxcala, le Michoacán et une certaine partie de la zone maya – tout le pays jusqu'au Guatemala actuel subit l'invasion de ce peuple guerrier… Lire la suite
CHIAPAS

Écrit par :  Claude BATAILLON

Par son relief, par son peuplement et par son économie, le Chiapas est une région plus centre-américaine, et plus précisément guatémaltèque, que mexicaine. Le peuplement maya traditionnel s'accroche aux plateaux et chaînes calcaires des Altos (au-dessus de 2 000 m) autour de l'ancienne capitale San Cristóbal… Lire la suite
CHORTI

Écrit par :  Marie-France FAUVET

Indiens Maya, les Chorti (ou ch'orti') habitent dans les hautes terres de l'est du Guatemala, principalement dans le département de Chiquimula, et, au Honduras, dans la région de Copán ; autrefois, leur territoire s'étendait jusqu'au Salvador. Leur population représente environ 46 800 personnes au… Lire la suite
GUATEMALA, ville

Écrit par :  Noëlle DEMYK

Nueva Guatemala de la Asunción (nom officiel), la capitale actuelle du Guatemala − communément appelée Guatemala Ciudad − fut fondée en 1776 dans un bassin intra-montagnard à 1 500 mètres d'altitude après que de violents tremblements de terre eurent endommagé l'ancienne capitale Santiago… Lire la suite
KAQCHIKEL ou CAKCHIQUEL

Écrit par :  Marie-France FAUVET

Indiens Maya, de la famille linguistique quiché, habitant au Guatemala (833 000 personnes au recensement de 2002), dans les hautes terres à l'est du lac Atitlan, dans les départements de Chimaltenango, de Sacatepequez, de Guatemala. Environ 460 000 personnes parlent la langue. À l'époque… Lire la suite
MAM

Écrit par :  Marie-France FAUVET

Indiens Maya habitant les régions occidentales du Guatemala (sierra de Cuchumatanes), hautes terres tempérées aux communications difficiles qui ont favorisé l'isolement des communautés, et la côte Pacifique, chaude, où les influences espagnoles sont plus manifestes avec de grandes propriétés et des plantations. Au nombre de… Lire la suite
MAYA. DE L'AUBE AU CRÉPUSCULE, COLLECTIONS NATIONALES DU GUATEMALA (exposition)

Écrit par :  Éric TALADOIRE

à 1968 pour trouver la trace d'une exposition consacrée en France à l'art maya du Guatemala. L'exposition présentée du 21 juin au 2 octobre 2011 au musée du quai Branly constitue donc une véritable découverte, en dépit de sa dimension restreinte. Elle permet d'apprécier la richesse de cette civilisation, du moins pour ce… Lire la suite
MAYAS

Écrit par :  Éric TALADOIRE

Dans le chapitre "Un milieu varié "  : …  On divise traditionnellement le pays maya en trois grands ensembles géographiques : les hautes terres volcaniques méridionales du Guatemala, bordées au sud d'une étroite plaine sur la rive du Pacifique ; au centre, la vaste forêt tropicale du Petén, qui englobe, à l'ouest, le Chiapas et le Tabasco (Mexique) et, à l'est, le Belize et l'ouest… Lire la suite
MENCHÚ RIGOBERTA (1959-    )

Écrit par :  UniversalisYves HARDY

Prix Nobel de la paix 1992. Militante guatémaltèque des droits de l'homme et plus particulièrement des populations indiennes… Lire la suite
MONSIEUR LE PRÉSIDENT, livre de Miguel Angel Asturias

Écrit par :  Ève-Marie FELL

Né en 1899 dans une famille de la classe moyenne guatémaltèque, Miguel Ángel Asturias est marqué par la longue dictature d'Estrada Cabrera (1898-1920) et par les séismes qui détruisent la capitale en 1917 et 1918. Après des études de droit, il s'installe à Paris en 1924 : années décisives où il… Lire la suite
NAACHTUN SITE ARCHÉOLOGIQUE D'

Écrit par :  Philippe NONDÉDÉO

Naachtun se situe dans une réserve de biosphère à l’extrémité nord du Petén guatémaltèque, à deux kilomètres de la frontière avec le Mexique. Le site est établi en bordure d’une grande étendue marécageuse qui a pu tenir lieu dans le passé de petit lac pérenne et fournir la cité en eau et en ressources diverses (bois de combustion, pêche, chasse,… Lire la suite
NAKUM SITE ARCHÉOLOGIQUE DE, Guatemala

Écrit par :  Éric TALADOIRE

Dans le nord-est du Petén (Guatemala), Nakum (800 av. J.-C. — 950 apr. J.-C.) est, avec Naranjo et Yaxha, un des sites maya qui définit la région connue comme le Triangle. Découvert en 1905, le site de Nakum n'a fait l'objet que de visites ponctuelles, jusqu'à la mise en place du Projet international du Triangle, dans les années 1990. La fouille de… Lire la suite
POCOMAM

Écrit par :  Marie-France FAUVET

Indiens Maya, de langue pocomam, habitant les hautes terres tempérées de l'est du Guatemala, les Pocomam (ou Poqomam) sont environ 70 000 au début du xxie siècle. Avant la conquête espagnole, à l'époque postclassique (xiiie-… Lire la suite
QUICHÉ ou KICHÉ

Écrit par :  Marie-France FAUVET

Indiens Maya parlant la langue quiché (ou Kiché), les Quiché habitent les hautes terres tempérées de l'ouest du Guatemala, principalement dans les départements du Quiché, du Totonicapán, du Quezaltenango, du Retalhuleu et du Suchitepéquez. Ils constituent le groupe de langue maya le plus important : selon le recensement de… Lire la suite
SAN BARTOLO SITE ARCHÉOLOGIQUE DE, Guatemala

Écrit par :  Éric TALADOIRE

Les premières peintures murales mayas, datées du Classique Ancien (292-600 de notre ère) ont été découvertes inopinément sur le site de San Bartolo (Petén, Guatemala). C'est en explorant une tranchée de pillage que l'archéologue William Saturno, dans le cadre du projet de corpus des inscriptions mayas du Peabody Museum,… Lire la suite
STÈLE 29 DE TIKAL (Guatemala)

Écrit par :  Éric TALADOIRE

La date, la plus ancienne en compte maya, qui ait été déchiffrée, 8.12.14.8.15, correspond au 6 juillet 292 de notre ère. Elle marque le début de la période classique, et les prémices de la prédominance de Tikal, au cœur du Peten (Guatemala). Une autre date plus ancienne, déchiffrée sur une boucle d'oreille en jade, reste… Lire la suite
TIKAL

Écrit par :  Éric TALADOIRE

Les recherches récentes relativisent son importance et dévoilent son histoire tourmentée, mais Tikal, au cœur de la forêt tropicale du Petén, reste le site maya de référence. Visitée dès 1848 par Modesto Méndez, la cité ne cessera d'attirer explorateurs et voyageurs, dont le Suisse Gustav Bernoulli, qui en 1877 pille les linteaux… Lire la suite

Afficher la liste complète (21 références)

  

Voir aussi

RÉFORMES AGRAIRES    EXPLOITATIONS AGRICOLES    PEDRO DE ALVARADO    AMÉRINDIENS ou INDIENS D'AMÉRIQUE Amérique centrale et Mexique    AMÉRIQUE ESPAGNOLE    JACOBO ARBENZ GUZMÁN    ALVARO ARZU    JUSTO RUFINO BARRIOS    OSCAR BERGER    C.A.F.T.A.    RAFAEL CARRERA    CARLOS CASTILLO ARMAS    MARCO VINICIO CEREZO AREVALO    C.I.A.    ALVARO COLÓM    EMPIRE COLONIAL ESPAGNOL    LANGUE ESPAGNOLE    ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE histoire de 1865 à 1945    ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE histoire de 1945 à nos jours    GUERRE CIVILE    INÉGALITÉS ÉCONOMIQUES    LADINO    LIBRE-ÉCHANGE    M.C.C.A.    PAUVRETÉ    AGRICULTURE DE PLANTATION    ALFONSO PORTILLO    HISTOIRE DU PROTESTANTISME    RÉPRESSION    EFRAÍN RIOS MONTT    SECTEUR AGRICOLE    JORGE SERRANO ELIAS    JORGE UBICO Y CASTANEDA    UNITED FRUIT COMPANY    VOLCANISME ACTUEL

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.