BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ÉRUPTIONS VOLCANIQUES

Jets de gaz, projections de magma, cendres, lapilli, blocs, ponces et scories, coulées et fontaines de lave, lahars, écoulements pyroclastiques, bombes volcaniques, panaches pliniens, nuées ardentes... les éruptions volcaniques peuvent être définies comme la dispersion à la surface de la Terre de différents matériaux géologiques d'origine magmatique. Comprendre les éruptions volcaniques, c'est étudier les processus qui leur donnent naissance, leurs différentes manifestations et les risques éventuels qu'elles présentent pour l'environnement et pour l'homme.

1.  Les éruptions volcaniques comme phénomène physique

  Structure physique de la Terre silicatée (croûte et manteau)

La structure de la planète Terre est au premier ordre concentrique. Sous une croûte de quelques kilomètres d'épaisseur (en moyenne moins de 10 pour la croûte océanique et plus de 30 pour la croûte continentale) se trouve le manteau silicaté, qui s'étend jusqu'à 2 900 kilomètres de profondeur, puis le noyau liquide (fer, nickel et une faible proportion de silicium, d'oxygène et peut-être de soufre) et enfin la graine solide (alliage de fer-nickel, avec une petite quantité de silicium). Cette structure a été déduite des observations faites sur les vitesses de propagation des ondes sismiques engendrées par les séismes : les ondes de compression (P) et les ondes de cisaillement (S). L'étude des ondes S en particulier, lesquelles ne se propagent pas dans les liquides, montre que la seule zone liquide dans la Terre est le noyau externe et que les enveloppes silicatées, la croûte et le manteau sont solides. La production de magma, source du volcanisme de surface, est donc un phénomène très local, qui se manifeste uniquement lorsque des conditions thermodynamiques bien précises sont réunies.

  Processus de fusion partielle et contexte géodynamique

On peut définir trois modes principaux de production de magma, associés chacun à différents contextes géodynamiques, et qu'on peut ainsi [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  6 pages…

 

Pour citer cet article

KAMINSKI, « ÉRUPTIONS VOLCANIQUES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eruptions-volcaniques/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« ÉRUPTIONS VOLCANIQUES » est également traité dans :

ANDÉSITES ET DIORITES

Écrit par :  Jean-Paul CARRON E.U.Maurice LELUBRERené MAURY

Dans le chapitre "Mise en place"  : …  Le type d'éruption caractéristique des andésites est cependant beaucoup plus violemment explosif, et nombre des volcans les plus redoutables sont de nature andésitique. Le magma visqueux forme un « bouchon » dans l'appareil volcanique qui explose lorsque la pression des gaz de la chambre sous-jacente devient trop forte. Un bon exemple de cette… Lire la suite
ASAMA YAMA

Écrit par :  Alain Gil MAZET

Volcan du Japon situé dans la partie centrale de l'île de Honshū à 140 kilomètres au nord-ouest de Tōkyō. Point culminant d'une chaîne volcanique orientée est-ouest, l'Asama yama est composé de trois volcans superposés. Le Kurohu yama (2 405 m), base occidentale de l'édifice, est un stratovolcan pléistocène composé de tufs et de brèches… Lire la suite
ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

Écrit par :  Pierre CARRIÈREJean DELVERTXavier de PLANHOL

Dans le chapitre "L'arc interne"  : …  du Krakatoa, entre Java et Sumatra, fit, en 1883, 36 000 morts ; en mars 1963, l'éruption du Gunung Agung à Bali fit 11 000 victimes et 100 000 sans-abri ; le 29 septembre 1965, à Luçon, le Taal, petit volcan haut de 300 m, par une brutale éruption causait plusieurs milliers de morts. Et l'éruption du Pinatubo d'… Lire la suite
BASALTES ET GABBROS

Écrit par :  Jean-Paul CARRON E.U.René MAURY

Dans le chapitre "Conditions de gisement"  : …  Les volcans boucliers ont un centre éruptif assez bien localisé, d'où irradient des coulées très fluides sur une pente extrêmement faible, de 5 à 8 0. Le Mauna-Loa, qui culmine à 4 000 mètres et repose sur des fonds de — 5 000 mètres, constitue ainsi le relief le plus considérable de la planète, et son… Lire la suite
BEZYMIANNYÏ

Écrit par :  Alain Gil MAZET

Volcan composé situé au centre du Kamtchatka, le Bezymiannyï fait partie du groupe volcanique de Klioutchevskaïa Sopka (péninsule du Kamtchatka, Russie extrême-orientale) et culminait à 3 085 mètres d'altitude (2 800 m seulement depuis l'éruption de 1956). Il est situé sur un arc-cordillère dû à la subduction de la plaque Pacifique, sous la plaque… Lire la suite
CALDERA ou CALDEIRA

Écrit par :  Georges MOTTAY

Grande dépression volcanique plus ou moins circulaire ; le diamètre d'une caldera peut atteindre 25 kilomètres sur Terre (la plus grande caldera connue dans le système solaire semble être celle d'Olympus Mons, sur Mars, avec un diamètre de l'ordre de 85 km). Le fond est plat ; on trouve souvent, au sein même de l'appareil,… Lire la suite
CARAÏBES - L'aire des Caraïbes

Écrit par :  Christian GIRAULT

Dans le chapitre "Le climat et les risques naturels"  : …  Les autres risques naturels dans cette région sont liés aux mouvements tectoniques et aux éruptions volcaniques. Les géologues étudient et surveillent le mouvement de subduction de la plaque de Cocos sous la plaque Caraïbes, responsable de tremblements de terre qui affectent régulièrement la zone.… Lire la suite
CATASTROPHES

Écrit par :  Yves GAUTIER

Dans le chapitre "La prise de risque"  : …  Autre cas, les éruptions volcaniques explosives. Leur cause est simple. Plus un magma est riche en silice, plus sa viscosité est grande : il remonte lentement dans la cheminée du volcan et, ayant le temps de se refroidir, y forme un bouchon. Les gaz dissous dans le magma s'accumulent dans la chambre jusqu'à ce que la pression soit suffisamment… Lire la suite
CATASTROPHES NATURELLES (notions de base)

Écrit par :  E.U.

Dans le chapitre "Les catastrophes géologiques"  : …  Une éruption volcanique est la remontée et l’épanchement en surface de magma. Ce phénomène, toujours très spectaculaire, n’a cependant pas la même dangerosité selon le type de l’éruption (coulées de lave, nuées ardentes, etc.). On estime à 270 000 le nombre de personnes tuées par des éruptions volcaniques depuis le xviiiLire la suite
EL CHICHÓN, volcan

Écrit par :  Yves GAUTIER

Le 28 mars 1982, après des siècles de sommeil, le volcan El Chichón explosait en éjectant, jusqu'à 25 kilomètres d'altitude, un panache de cendres et de gaz dans la stratosphère et en crachant des nuées ardentes qui se sont abattues sur les villages voisins… Lire la suite
ERTA'ALE

Écrit par :  Alain Gil MAZET

Volcan actif basaltique situé en Éthiopie (région autonome du Tigré) dans la dépression tectonique de Danakilie (ou Afar). L'Erta'ale est localisé dans l'axe médian d'une chaîne volcanique quaternaire, orientée nord - nord-ouest sud - sud-est (orientation de la mer Rouge), s'étendant du lac Karum, au nord, au lac Giuletti (… Lire la suite
ETNA, volcan

Écrit par :  Alain Gil MAZET

Volcan actif composé situé au nord-est de la Sicile, où il domine la ville de Catane du haut de ses 3 350 mètres d'altitude (en 2008, mais l'altitude varie avec l'activité du volcan)… Lire la suite
EXTINCTIONS BIOLOGIQUES

Écrit par :  Eric BUFFETAUTValérie CHANSIGAUD

Dans le chapitre "Vers une théorie générale des crises biologiques ?"  : …  Selon Courtillot, la cause principale des extinctions en masse serait les grands épanchements basaltiques qui se sont produits à diverses époques de l'histoire de la Terre. Ces épisodes volcaniques auraient eu sur l'environnement global des effets néfastes susceptibles de provoquer de nombreuses disparitions d'espèces. De fait, on constate des… Lire la suite
GÉOTHERMIE

Écrit par :  Jean GOGUELJacques VARET

Dans le chapitre "Volcanisme et injections magmatiques"  : …  fondue. Les fluides peuvent aussi produire un dégagement brutal se traduisant par des explosions, avec projection de laves fondues. Cette phase gazeuse joue un rôle dans de nombreux phénomènes géologiques induits, comme les altérations ou les dépôts hydrothermaux (par exemple à la source de nombreux gisements métalliques). La lave, visqueuse,… Lire la suite
GRANITES ET RHYOLITES

Écrit par :  Bernard BONINJean-Paul CARRONGeorges PÉDROMichel ROBERT

Dans le chapitre "Conditions de gisement"  : …  Les éruptions rhyolitiques sont extrêmement rares dans le volcanisme actuel ; on ne citera guère que l'extrusion du dôme de Nova Rupta et les dépôts pyroclastiques concomitants, en 1912, dans la vallée des Dix Mille Fumées (Alaska). Dans les séries volcaniques anciennes, on distingue deux grands types de gisement… Lire la suite
HEKLA

Écrit par :  Alain Gil MAZET

Volcan du sud de l'Islande, l'Hekla dérive d'un volcanisme fissural : lors de l'éruption initiale, l'activité explosive s'est concentrée en quelques points de la fissure seulement, édifiant des cônes de pyroclastites sur les épanchements de lave. La répétition, au même endroit, d'éruptions de ce genre a donné naissance à des… Lire la suite
HERCULANUM

Écrit par :  Nicolas MONTEIX

Dans le chapitre "L’éruption"  : …  Au matin du 24 octobre 79, le Vésuve est entré en éruption. Vu depuis Herculanum, ce phénomène a d’abord certainement ressemblé aux descriptions de Pline le Jeune qui l’a observé (Lettres, VI, 16): une colonne de fumée s’élevant de la montagne, associée à des séismes, fréquents dans la région. Dans l’… Lire la suite
ISLANDE

Écrit par :  Régis BOYERMaurice CARREZÉdouard KAMINSKILucien MUSSETClaude NORDMANN

Dans le chapitre "Activité récente"  : …  Au sein de la zone volcanique, de vingt à vingt-cinq éruptions par siècle se sont produites durant la période historique. Ces éruptions furent de styles assez variés, avec un grand nombre d'éruptions sous-glaciaires, caractérisées alors par de fortes interactions entre la glace et la lave. Les volumes émis sont très variables : de moins de 0,1 à… Lire la suite
JUPITER, planète

Écrit par :  André BOISCHOTAndré BRAHIC E.U.Daniel GAUTIERGuy ISRAËLPierre THOMAS

Dans le chapitre "Géologie de Io"  : …  est entièrement constituée de terrains volcaniques très jeunes (moins de 10 millions d'années). Les éruptions sont colossales : environ 10 000 tonnes de matériaux sont émis par seconde et par volcan, et forment des panaches s'élevant jusqu'à 200 kilomètres d'altitude… Lire la suite
KILAUEA

Écrit par :  Yves GAUTIER

le cratère sommital Halemaumau, le « Maison permanente de Pelée », a été très actif : 11 éruptions entre 1823 et 1906, 12 entre 1924 et 1961, sans compter les éruptions de 1918, 1919, 1921, 1975 et de 1981 qui se sont déroulées le long de la ligne de faille effusive mentionnée plus haut. Le Kilauea a été rendu célèbre par le lac de lave temporaire… Lire la suite
KRAFFT KATIA (1942-1991) & MAURICE (1946-1991)

Écrit par :  E.U.

Volcanologues français connus du grand public pour avoir vulgarisé, grâce à leurs films, leurs photos, leurs livres et leurs conférences, les phénomènes volcaniques… Lire la suite
LASSEN PEAK

Écrit par :  Alain Gil MAZET

Volcan du sud-est de la chaîne des Cascades, en Californie). De ses 3 187 mètres d'altitude, il domine les autres volcans du Lassen Volcanic National Park… Lire la suite
LIPARI ÎLES

Écrit par :  Yves GAUTIER

de projections pyroclastiques et de tufs. Son activité est caractérisée par de brèves éruptions explosives avec des phases fumerolliennes. On ne lui connaît actuellement qu'une éruption historique, celle de 1888. Il a émis des produits trachyandésitiques relativement acides. Le Stromboli, situé dans la plus septentrionale des îles (à 60 kilomètres… Lire la suite
NAPLES

Écrit par :  Pascale FROMENTDominique RIVIÈRE

Dans le chapitre "Entre le Vésuve et les champs Phlégréens"  : …  Les Napolitains vivent avec le risque depuis la haute Antiquité : outre la célèbre éruption du Vésuve du 24 août 79, décrite par Pline, qui ensevelit Pompéi, Herculanum et d'autres localités, l'agglomération a subi une trentaine d'éruptions. Celle de 1631 généra une coulée de boue qui arriva jusqu'à Naples même. Le Vésuve est sous surveillance… Lire la suite
NUCLÉAIRE HIVER

Écrit par :  Adelin VILLEVIEILLE

Les géologues ont introduit une notion voisine : l'hiver volcanique, qui serait dû à de gigantesques éruptions volcaniques. Les éruptions explosives éjectent en effet d'importantes quantités de poussières et de gaz dans la stratosphère, et elles absorbent et réfléchissent le rayonnement solaire, l'empêchant en partie d'… Lire la suite
OCÉANIE - Géographie physique

Écrit par :  Alain HUETZ DE LEMPSChristian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre " Les types d'îles"  : …  Loa (4 169 m), et sur son flanc est le Kilauea dont les éruptions sont très fréquentes. Par sa masse (plus de 400 km de diamètre au fond de l'océan) et son élévation (depuis un fond sous-marin à – 5 000 m jusqu'à des altitudes de plus de 4 000 m), le massif volcanique de l'île d'Hawaii est véritablement le plus… Lire la suite
ONDES DE GAZ, volcanologie

Écrit par :  Chloé MICHAUT

montrer que les volcans explosifs au magma riche en silice, dits « volcans gris » (ainsi appelés par les volcanologues Maurice et Katia Krafft), typiques des zones de subduction, présentaient souvent un comportement cyclique au cours d’une phase éruptive, avec une période caractéristique de quelques heures à quelques jours… Lire la suite
OZONE ATMOSPHÉRIQUE

Écrit par :  Robert KANDEL

Dans le chapitre "Le rôle des aérosols volcaniques"  : …  La spectaculaire éruption du mont Pinatubo (Philippines), en juin 1991, a injecté quelque 30 millions de tonnes d'aérosols sulfatés dans la stratosphère, plus que toute autre éruption du xxe siècle. Les observations ont montré que la quantité de chlorure d'hydrogène dans la… Lire la suite
PELÉE MONTAGNE

Écrit par :  Yves GAUTIER

Ce type d'activité s'était déjà produit en 1792 et en 1851, mais, cette fois-ci, dès le 2 mai 1902, des cendres volcaniques tombent sans interruption. Le 5 mai, le barrage de l'Étang-Sec se rompt et l'eau se déverse en formant rapidement un lahar qui ensevelit une usine et fait vingt-cinq morts. Quelques petits séismes sont enregistrés et, le 8 mai… Lire la suite
PITON DE LA FOURNAISE

Écrit par :  Andrea DI MURO

Dans le chapitre " Le volcanisme du piton de la Fournaise"  : …  L'activité éruptive du piton de la Fournaise est distribuée sur l'ensemble du massif. Elle s'est faite à la faveur de fissures éruptives qui se sont ouvertes sous la pression de magma. Selon la teneur en gaz du magma émis et la durée de l'éruption, l'émission du magma a entraîné ou non la construction d'un cône éruptif… Lire la suite
POINTS CHAUDS, géophysique

Écrit par :  Cinzia FARNETANI

Dans le chapitre "Volcanisme des panaches et conséquences sur l'environnement"  : …  Bien que les volcans d'Hawaii soient les plus actifs de la Terre, les éruptions effusives de laves basaltiques n'ont pas un effet significatif sur l'environnement. En revanche, en Islande, là où la dorsale océanique croise un point chaud, l'activité volcanique peut être explosive : en 1783, l'éruption du volcan… Lire la suite
POMPÉI

Écrit par :  Hélène DESSALES

Dans le chapitre "Une destruction brutale"  : …  Grâce au récit de Pline, les phases de l'éruption, qui se sont déroulées sur une durée de 48 heures, peuvent être restituées avec précision. La première phase majeure, dite plinienne, est constituée d'une pluie de cendres et de ponces depuis le panache volcanique, formant une sorte de haut champignon. La seconde phase correspond à celle des nuées… Lire la suite
PYROCLASTIQUES ROCHES ou PYROCLASTITES

Écrit par :  Jean-Paul CARRON

Les éruptions volcaniques se caractérisent par des dégagements gazeux et par l'émission de matériaux presque toujours silicatés plus ou moins fluides. Ceux-ci peuvent s'écouler sous forme de laves ; ils peuvent aussi être dissociés sous l'effet de l'expansion des gaz, en donnant des produits très variés que l'on groupe sous le terme général de… Lire la suite
SOUFRIÈRE VOLCAN DE LA, Guadeloupe

Écrit par :  Yves GAUTIER

se soit produite ensuite, mais avant la colonisation de l’île en 1635. Une dizaine de crises éruptives, toutes phréatiques, ont eu lieu depuis : 1680 (ou 1690), 1696, 1797-1798, 1836-1837, 1956, 1976-1977. Cette dernière éruption en date est restée dans les mémoires autant à cause du réveil du volcan qu’en raison de la querelle ayant opposé… Lire la suite
SOUFRIÈRE HILLS VOLCAN DE, Montserrat

Écrit par :  Yves GAUTIER

Le 18 juillet 1995, après 350 ans de sommeil, des éruptions phréatiques se produisent, dues au contact du magma ascendant avec les poches d'eau souterraines. De septembre 1995 à la fin du mois de mars 1996, un dôme se forme dans le cratère et ne cesse de croître. La population du sud de l'île est évacuée à partir du 1… Lire la suite
SUPERVOLCANS

Écrit par :  Édouard KAMINSKI

c'est parce qu'elle se rapporte à des appareils volcaniques qui se manifestent rarement ; on ne trouve d'ailleurs aucune trace de superéruption dans l’histoire des civilisations humaines. Le premier à suggérer l'idée de superéruption fut le géologue néerlandais Reinout Willem van Bemmelen en 1949, alors qu'il étudiait les dépôts volcaniques… Lire la suite
TSUNAMIS

Écrit par :  Yves GAUTIERHélène HÉBERTPhilippe HEINRICH

Dans le chapitre "Les tsunamis générés par des glissements de terrain"  : …  Les tsunamis d'origine volcanique sont rares mais très meurtriers. Parmi eux, le tsunami consécutif à l'éruption du Krakatoa (Indonésie) en 1883, qui entraîna l'effondrement de la moitié du cône volcanique, déclenchant ainsi une gigantesque avalanche de plusieurs kilomètres cubes. Le tsunami généré ravagea plusieurs centaines de kilomètres de côte… Lire la suite
TURBULENCE

Écrit par :  Fabien ANSELMETMichel COANTICGérard TAVERA

Dans le chapitre "Turbulence interne et volcanisme"  : …  À côté de leurs effets sur la dérive des plaques lithosphériques, les mouvements du manteau se manifestent par les éruptions volcaniques, superbes exemples d'écoulements turbulents polyphasiques : le dégazage progressif du magma liquide durant la remontée du conduit volcanique conduit à une fraction volumique croissante des… Lire la suite
UNZEN ou UNZENDAKE MONT

Écrit par :  Georges MOTTAY

Le mont Unzen, volcan du Japon situé dans la péninsule de Shimabara, sur la côte ouest de l'île de Kyūshū, fait partie de l'arc volcanique résultant de la subduction de la plaque Philippines sous la plaque Eurasie au niveau de la fosse de Nankai-Suruga, profonde de 4 500 mètres environ. Il culmine à une altitude de 1 360 mètres et recouvre des… Lire la suite
VÉSUVE

Écrit par :  Alain Gil MAZET

Volcan actif d'Italie, adossé à l'est aux Apennins, partiellement limité au sud par les champs Phlégréens ; avec 1 281 mètres d'altitude, le Vésuve domine les régions très peuplées de la plaine de Campanie et de la baie de Naples, à l'ouest de la ville… Lire la suite
VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE

Écrit par :  Roger COQUEJean-François LÉNATHaroun TAZIEFFJacques VARET

Dans le chapitre " Prévention et surveillance"  : …  Une cinquantaine de volcans, sur les quelque six cent cinquante connus pour avoir eu au moins une éruption dans la période historique, sont en activité chaque année… Lire la suite

Afficher la liste complète (41 références)

 

Voir aussi

POUSSÉE D'ARCHIMÈDE    BASALTES    BASALTES THOLÉIITIQUES    CATASTROPHES NATURELLES    CENDRES VOLCANIQUES    CHAMBRE MAGMATIQUE    CHEMINÉE VOLCANIQUE    COULÉES DE LAVE    CRISTALLISATION FRACTIONNÉE    CROÛTE OCÉANIQUE    DÉFORMATION DES ROCHES    DÔME VOLCANIQUE    DYKES    ÉRUPTIONS VOLCANIQUES EFFUSIVES    ÉRUPTIONS VOLCANIQUES EXPLOSIVES    ÉRUPTIONS VOLCANIQUES PHRÉATO-MAGMATIQUES    FLOTTABILITÉ    FUMEROLLES    FUSION DES ROCHES    GABBROS    GAZ VOLCANIQUES    HYDRATATION    IO satellite    LACS DE LAVE    LAHARS    LAVE    MAGMAS    MÉTAMORPHISME    MORB    OBSERVATOIRES VOLCANOLOGIQUES    OIB    ONDES SISMIQUES    PANACHE VOLCANIQUE    PRESSION physique    PRÉVENTION    RISQUES NATURELS    SILL    SISMOLOGIE    SOLIDUS géologie    SOURCE CHAUDE géologie    SUPERÉRUPTION volcanologie    TEMPÉRATURE DE FUSION    TRAPPS    VOLCANS

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.