BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ARABIE

L'Arabie, ultime et massif prolongement de l'Asie sud-occidentale, s'inscrit entre le golfe Persique, l'océan Indien et la mer Rouge que prolonge, au nord-est, la fosse du Jourdain. La péninsule d'Arabie, traversée en son milieu par le tropique du Cancer, est un immense désert de près de deux millions et demi de kilomètres carrés, rattaché géologiquement à l'Afrique dont seul l'effondrement récent de la mer Rouge le sépare. La plate-forme arabique, qui n'est accidentée qu'à l'est, le long du golfe d'Oman, par une seule ride montagneuse, est par contre relevée et brisée sur sa bordure sud-occidentale, au-dessus de la mer Rouge : là se dresse un massif de granite et de laves qui culmine à plus de 3 000 mètres dans l'extrême Sud : cette région doit à son altitude d'être assez arrosée pour avoir mérité, dès l'Antiquité, le nom d'« Arabie heureuse ». Sur le reste de la péninsule s'étendent les déserts de sable et de rocailles les plus désolés du monde ; en effet, à la sécheresse quasi totale s'ajoutent un froid très vif durant deux mois d'hiver et une chaleur torride le reste de l'année.

Foulée par le flux et le reflux des envahisseurs, la péninsule paraît habitée dès le ixe siècle avant J.-C. par une population de langue arabe. Celle-ci, en majorité nomade, organisée en tribus souvent dressées les unes contre les autres, ne parvint pas à s'organiser en entité durable. Pourtant, de la religion islamique, née au vie siècle au cœur de l'Arabie, sortira, sinon le ciment, tout au moins un ferment puissant qui détermina et détermine encore le destin des peuples arabes.

1.  L'Arabie préislamique

  Avant l'histoire

À l'époque où l'Europe vivait sa dernière période glaciaire, l'Arabie semble avoir connu, grâce à une pluviosité plus abondante, un certain développement de sa végétation. Il devait y exister des savanes et des pâturages.

L'Arabie était habitée à l'époque quaternaire par des chasseurs utilisant des outils de pierre taillée. Au Hadramoūt, les outils paléolithiques attestent une [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  11 pages…

 

Pour citer cet article

 E.U., Maxime RODINSON, Robert MANTRAN, « ARABIE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ARABIE » est également traité dans :

ABŪ BAKR (570 env.-634)

Écrit par :  Khalifa SOUA

Premier calife musulman, ami, beau-père et successeur du Prophète Mahomet ‘Abd Allāh, Abū Bakr reçut le surnom de ‘Atīq (affranchi), puis celui d'al-Siddīq (le crédule), parce qu'il aurait été le premier à avoir cru immédiatement à l'histoire du voyage nocturne de Mahomet à Jérusalem (Lire la suite
AKABA ou AQABA GOLFE D'

Écrit par :  Jean-Marc PROST-TOURNIER

Bras de mer étroit (de 20 à 30 km) allongé sur 180 kilomètres, séparant l'Arabie de la presqu'île du Sinaï. Par sa structure, le golfe d'Akaba (ou ‘Aqaba) est un fossé d'effondrement profond (1 828 m maximum), prolongeant celui de la mer RougeLire la suite
‘ALĪ IBN ABĪ ṬĀLIB (600 env.-661)

Écrit par :  Georges BOHAS

Cousin de Muḥammad, et l'un des premiers convertis à l'islam. En 623 (ou 624), ‘Alī épouse Fāṭima, fille du Prophète et de sa première épouse, Khadīdja. À la mort du Prophète, en 632, il ne lui succède pas à la tête de la communauté : ce n'est qu'en 656 qu'il sera élu calife. La légende et la dispute théologique se sont rapidement emparées du… Lire la suite
ARABE (MONDE) - Le peuple arabe

Écrit par :  UniversalisMaxime RODINSON

le critère distinctif est l'usage de la langue arabe, qui est une langue sémitique comme l'akkadien l'araméen et l'hébreu. Cependant ne se considèrent et ne sont considérés comme Arabes que les individus et les groupes de langue arabe qui se reconnaissent un lien de parenté avec les groupes arabophones liés à l'histoire de l'ancienne ArabieLire la suite
ARABIE HEUREUSE

Écrit par :  Jean-Marc PROST-TOURNIER

Ensemble des hautes terres de l'Arabie du Sud-Ouest dont l'ancien Yémen du Nord constitue le cœur. Le nom d'Arabie Heureuse, traduction de l'expression latine Arabia Felix, est dû aux conditions climatiques nettement favorables : l'altitude de ce massif cristallin recouvert parfois… Lire la suite
ARABIE SAOUDITE

Écrit par :  Philippe DROZ-VINCENTGhassan SALAMÉ

son territoire couvre 2 240 000 km2), le royaume saoudien occupe plus des quatre cinquièmes de la péninsule arabique (Jazirat al-‘Arab), charnière entre l'Afrique et l'Asie, grand vivier en hommes à travers les âges, foyer d'origine de la religion islamique et dépositaire de près du quart des réserves mondiales de pétrole… Lire la suite
ASSIR

Écrit par :  Jean-Marc PROST-TOURNIER

District administratif d'Arabie Saoudite (76 693 km2) créé en septembre 1993, situé immédiatement au nord du Yémen et à l'ouest du Najrān, le Assir (‘Asīr) est constitué de hautes terres. Il comprenait avant 1993 la plaine côtière assez… Lire la suite
BAHREÏN

Écrit par :  André BOURGEYLaurence LOUËR

L'émirat de Bahreïn, indépendant depuis août 1971, est devenu en 2002 le royaume de Bahreïn. Avec une superficie de 757 kilomètres carrés, c'est le plus petit des États du monde arabe et le moins peuplé. Lors du recensement de 2010, la population était de 1,23 million d'habitants… Lire la suite
BÉDOUINS

Écrit par :  Roger MEUNIER

Population nomade originaire du centre de l'Arabie, les Bédouins (Bādw) se sont dispersés en vagues successives à travers le Moyen-Orient, l'Égypte et l'Afrique du Nord, liant leur expansion à celle de l'islam des premiers siècles. Les conquêtes des Bédouins entraînent la… Lire la suite
CALIFAT ou KHALIFAT

Écrit par :  Gaston WIET

Dans le chapitre "Les califes légitimes (633-661)"  : …  , « successeur » de l'Envoyé de Dieu. Les quatre premiers califes, qui régnèrent à Médine, furent désignés par acclamations ou à la suite de transactions. On ne peut guère s'appuyer sur cette courte période pour épiloguer sur la manière dont s'établit l'autorité de ces premiers califes, qui entrent dans l'histoire avec le qualificatif de «… Lire la suite
CORAN (AL-QURĀN)

Écrit par :  Régis BLACHÈREClaude GILLIOT

Dans le chapitre "Le « fait coranique » : sciences du Coran et exégèse"  : …  du premier siècle de l'hégire à l'époque contemporaine. Ce qui, à l'origine, avait marqué le passage des solidarités tribales de l'Arabie préislamique à un stade plus complexe de rapports sociaux, reposant sur l'adhésion personnelle à une foi religieuse et sur l'adoption de modes de vie citadins, devint le principe constitutif de tout groupe… Lire la suite
ÉDOM

Écrit par :  André LEMAIRE

se retournent bientôt contre leurs alliés, comme en témoigne un ostracon hébreu d'Arad, et s'emparent du Néguev en 597. Après la chute de Jérusalem (587), Hébron, Lakish et Marésha deviennent édomites et le royaume est à son zénith. Il disparaît cependant bientôt, en 553-552, lors de la campagne de Nabonide en ArabieLire la suite
ÉMIRATS ARABES UNIS

Écrit par :  Philippe DROZ-VINCENT

La fédération des Émirats arabes unis (É.A.U.) regroupe sept émirats : Abu Dhabi, Dubaï, Sharjah, Ajman, Umm al-Qaiwain, Ras al-Khaimah et Fujaïrah. Cet État est marqué par une prospérité remarquable, due à la découverte du pétrole dans les émirats, qui vécurent sous forte… Lire la suite
FALACHAS

Écrit par :  Vittorio MORABITO

Dans le chapitre "Des origines entre légende et histoire"  : …  archéologiques, épigraphiques et anthropologiques existent, qui montrent l'origine sudarabique du peuplement sémitique de l'Éthiopie et associent l'histoire de la région à celle de l'Arabie. La provenance sudarabique est attestée par la toponymie ainsi que par des formes de cultes et de technologies, par des techniques… Lire la suite
ḤUSAYN IBN ‘ALĪ (1856-1931)

Écrit par :  Robert SANTUCCI

Né au Hedjaz, Ḥusayn ibn ‘Alī appartient aux ‘Abadila, l'un des clans de descendants du Prophète, qui, depuis 961, fournit les responsables locaux de la ville sainte, nommés par les califes de l'Islam. Il reçoit d'abord une éducation dans le milieu tribal avant de séjourner, de 1881 à 1908, dans la capitale ottomane. Il… Lire la suite
IBN ‘ABD AL-WAHHĀB

Écrit par :  Jacqueline CHABBI

Muḥammad ben ‘Abd al-Wahhāb donne son nom à la doctrine du wahhabisme. Réformateur sunnite issu d'une famille de juristes du Nadjd, en Arabie centrale, il s'inscrit dans le courant rigoriste musulman du hanbalisme (Ibn Ḥanbal mort en 855), revitalisé au xiiiLire la suite
IBN AL-FAQĪH (Xe s.)

Écrit par :  André MIQUEL

Parfois tenue pour marginale dans l'ensemble de la production géographique arabe, l'œuvre d'Ibn al-Faqīh apparaît aujourd'hui comme une des mieux faites pour nous faire saisir les rapports de cette géographie avec le contexte d'ensemble de la culture arabe aux ixe et xLire la suite
IBN SA‘ŪD ‘ABD AL-‘AZĪZ III (1880-1953) roi d'Arabie Saoudite (1932-1953)

Écrit par :  Jean-Claude KLEIN

Fils d'un descendant du grand Muḥammad ibn Sa‘ūd, unificateur de l'Arabie au xviiie siècle, ‘Abd al-‘Azīz n'avait pour lui, à vingt ans, que sa prestance (il mesurait près de deux mètres), sa vitalité et le prestige attaché au nom de sa famille.… Lire la suite
ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

Écrit par :  Jacques JOMIER

Dans le chapitre "Le milieu"  : …  L'islam est apparu en Arabie au viie siècle de l'ère chrétienne. À mi-chemin entre l'océan Indien et la Méditerranée, deux villes distantes l'une de l'autre de plus de 400 kilomètres mais toutes deux relativement proches de la mer Rouge, La Mekke (ou La MecqueLire la suite
ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

Écrit par :  Robert MANTRAN

Dans le chapitre "Les raisons initiales du succès de l'islam en Arabie"  : …  L'expansion de l'islam aux diverses époques de l'histoire est inséparable de l'adhésion aux principes énoncés par le prophète Muḥammad et, comme telle, elle a souvent pris l'aspect d'une conquête destinée à affirmer la suprématie de la religion musulmane ; mais, en même temps, elle a pu apparaître comme la… Lire la suite
KOWEÏT

Écrit par :  Philippe DROZ-VINCENTGhassan SALAMÉ

Dans le chapitre "Histoire"  : …  avec l'expulsion en 1670, par les tribus de Bani Khalid, des Ottomans installés en Arabie orientale. Trente ans plus tard, des segments de la tribu 'Utub, dont la famille Sabah, émigrent de l'Arabie centrale vers la côte du Golfe. Ils s'installent à Koweït. Vers 1750, Koweït devient autonome et un mur d'enceinte est construit. La ville s'enrichit… Lire la suite
MAHOMET ou MUḤAMMAD (571?-632)

Écrit par :  Maxime RODINSON

zone du globe. Il sut aussi employer des dons remarquables de chef politique et militaire à acquérir le contrôle de l'Arabie. Mystique (incomplet), profondément religieux, mais non pas pur homme de sainteté comme le Christ et le Bouddha, les faiblesses humaines de cette impressionnante personnalité ne font que rendre sa biographie plus attachante… Lire la suite
MECQUE LA

Écrit par :  Georges BOHAS

Ville sainte de l'islam vers laquelle se tournent tous les musulmans pour prier et en laquelle ils doivent, s'ils en ont les moyens, se rendre en pèlerinage au moins une fois dans leur vie… Lire la suite
MINÉENS

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Nom d'un ancien peuple de l'Arabie du Sud. Les Minéens, qui sont mentionnés dans la Bible (Me‘ounim et Me‘inim des livres des Chroniques), se partageaient avec les Sabéens, leurs voisins méridionaux, les territoires du Yémen actuel. Les explorations… Lire la suite
MOSQUÉE

Écrit par :  Marianne BARRUCAND

Dans le chapitre "La genèse de la mosquée"  : …  la nécessité d'un espace pour le service religieux communautaire aboutissent à la création d'édifices spécifiques. L'Arabie préislamique avait connu, à côté de temples, de synagogues et d'églises, des espaces en plein air, entourés d'une enceinte, en général situés en dehors des villes, et qui servaient aux assemblées de croyants lors des fêtes… Lire la suite
NEFOUD

Écrit par :  Jean-Marc PROST-TOURNIER

Grand bassin sableux situé au nord de l'Arabie Saoudite, le Nefoud ou encore Nafoud (de l'arabe nufūd : pluriel de nifd, dunes) constitue un vaste désert de plus de 50 000 kilomètres carrés, entouré par des escarpements rocheux formés par le rebord du plateau calcaire du désert syrien… Lire la suite
PÉTRA

Écrit par :  Laïla NEHMÉ

Dans le chapitre "D'où viennent les Nabatéens ?"  : …  L'origine des Nabatéens demeure un mystère. Viennent-ils d'Arabie du Sud, comme a pu le faire penser leur maîtrise de l'eau, de l'irrigation et des cultures en terrasses, qui rappellent les ouvrages des Sabéens au Yémen ? D'Arabie du Nord-Est, comme l'ont suggéré sans arguments convaincants d'éminents historiens ? D'Arabie du Nord-Ouest, où ils… Lire la suite
QATAR

Écrit par :  André BOURGEYPhilippe DROZ-VINCENT

L'émirat de Qatar a une superficie de 11 500 kilomètres carrés, soit un peu plus que celle d'un grand département français. Sa population était de presque 1,7 million d'habitants au recensement de 2010. Malgré cette petite taille, le Qatar a entrepris dans les années 1970 une modernisation sans précédent, grâce aux revenus de la manne pétrolière.… Lire la suite
QORAYSHITES ou QURAYSHITES LES

Écrit par :  Universalis

La tribu des Qorayshites, au sein de laquelle naquit Muḥammad, faisait partie des Arabes du Nord. Au début du viie siècle, composée de plusieurs clans d'inégale puissance et représentée par une oligarchie marchande qui y détenait le pouvoir, elle dominait le centre commercial de la Mekke. Muḥammad… Lire la suite
ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

Écrit par :  Yann LE BOHECPaul PETIT

Dans le chapitre "L'Orient"  : …  À l'est du Jourdain, la province d'Arabie, conquise sous Trajan, était partagée entre semi-nomades et sédentaires. Plus équilibrée du point de vue économique, elle alliait donc l'élevage et les cultures, en particulier le blé du Hauran et l'olivier. Le commerce caravanier assurait depuis longtemps une… Lire la suite
ROUGE MER

Écrit par :  Colette DUBOISUniversalisJean-Pierre PINOT

Dans le chapitre "De l'Antiquité à la période ottomane"  : …  communication entre les plaines à blé du Nil et les déserts de l'Arabie (642 apr. J.-C.), relançant les échanges nord-sud, par le canal et la mer Rouge. Mais les successeurs abbassides, dont les conquêtes ont assuré l'unité entre mer Rouge et golfe Persique, préfèrent détourner le commerce asiatique par les routes… Lire la suite
SABA ROYAUME DE

Écrit par :  André PAUL

Royaume (Saba est le terme grec ou latin correspondant à l'hébreu Shéba) connu d'abord par l'Ancien Testament comme l'un des plus célèbres de l'Arabie méridionale. La Bible mentionne les Sabéens comme des fournisseurs d'encens, d'épices, d'or et de pierres… Lire la suite
‘UMAR Ier ou OMAR Ier ABŪ ḤAFSA IBN AL-KHAṬTĀB (581 env.-644) calife (634-644)

Écrit par :  Georges BOHAS

Deuxième successeur du Prophète à la tête de la communauté islamique, ‘Umar Ier joue un rôle décisif dans l'expansion de l'islam et dans l'organisation de l'État musulman. D'abord fermement opposé à la prédication de Muḥammad, il change bientôt d'attitude et se fait l'un des plus fervents adeptes de l'islam, les mots du… Lire la suite
WAHHĀBISME

Écrit par :  Dominique CHEVALLIER

Issu d'une famille de religieux de Uyaïna, oasis du Nadjd, région centrale désertique de la péninsule arabique, Mụhammad ibn ‘Abd al-Wahhāb acquit sa science musulmane dans de célèbres mosquées-universités à Médine, à Bassora, à Bagdad, peut-être à Hamadan, à Ispahan, à Qom,… Lire la suite
YÉMEN

Écrit par :  Laurent BONNEFOYAndré BOURGEYSerge CLEUZIOU

Le Yémen est situé dans le coin sud-ouest de la péninsule arabique, au contact de la mer Rouge et de l'océan Indien. Cette situation confère au Yémen une importance géopolitique et explique que le pays a souvent suscité les… Lire la suite

Afficher la liste complète (35 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.