Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MÉTONYMIE

Articles

  • CONDENSATION, psychanalyse

    • Écrit par Baldine SAINT GIRONS
    • 654 mots

    Formation caractéristique de l'inconscient, la condensation résulte d'un travail de « compression », dont Freud dit qu'il est essentiellement différent d'un simple résumé. Mise en évidence dans le rêve, la condensation devient, dans l'analyse du mot d'esprit, «...

  • DÉPLACEMENT, psychanalyse

    • Écrit par Baldine SAINT GIRONS
    • 869 mots

    Si l'aptitude au déplacement caractérise tout particulièrement l'énergie au niveau de ce que Freud appelle les « processus primaires », c'est-à-dire l'activité psychique inconsciente, il importe de définir le champ où opère le concept, et notamment d'une façon diacritique par rapport à la « condensation...

  • FONTANIER PIERRE (1768-1844)

    • Écrit par Robert SCTRICK
    • 270 mots

    Éditeur en 1818 du Commentaire des tropes de Du Marsais et auteur de deux ouvrages — étroitement liés dans son esprit et destinés à constituer un unique Traité général — sur les figures du discours, Manuel classique pour l'étude des tropes (1821) et Des figures autres que tropes...

  • INCONSCIENT

    • Écrit par Christian DEROUESNE, Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN, François ROUSTANG
    • 8 283 mots
    • 2 médias
    ...que ces mécanismes de l'inconscient trouvaient leur pleine signification si on leur donnait le nom qu'ils portent en stylistique : la métaphore et la métonymie. Si la condensation est possible, c'est qu'un mot d'une langue ne renvoie pas seulement à un ou plusieurs sens, mais à tout le système verbal...
  • L'ÉCHARPE ROUGE (Y. Bonnefoy) - Fiche de lecture

    • Écrit par Yves LECLAIR
    • 1 092 mots
    • 1 média
    ...Tours) ; il réfléchit notamment sur « la plaie » du silence parental, qui l'inquiéta ; Toulouse, l’homme et la jeune fille à l’écharpe rouge sont autant de métonymies de l’arrière-pays mythique, du père et de la mère, perdus ou refoulés. Si l’homme à l’écharpe rouge rappelle au poète la finitude des liens...
  • LINGUISTIQUE ET PSYCHANALYSE

    • Écrit par Jean-Claude MILNER
    • 7 214 mots
    ...donnée). Jakobson a généralisé la doctrine en établissant que de la relation de syntagme dépendait un ensemble de phénomènes regroupés sous le chef de la métonymie et que de la relation de paradigme dépendait un ensemble de phénomènes regroupés sous le chef de la métaphore. On dispose ainsi d'une...
  • MÉTAPHORE

    • Écrit par Jean-Yves POUILLOUX
    • 6 370 mots
    ...un seul mot ; « il existe, dit-il, trois genres principaux selon le type de rapport entre la première idée attachée au mot et l'idée nouvelle qu'on y attache » : un rapport de corrélation ou de correspondance caractérise unemétonymie, de corrélation une synecdoque, de ressemblance une métaphore.
  • PSYCHANALYSE

    • Écrit par Pierre KAUFMANN
    • 17 239 mots
    • 1 média
    ...désigné comme « plasticité du matériel verbal », Lacan l'interprète en tant que « perméabilité de la chaîne signifiante aux effets de métaphore et de métonymie ». Encore faut-il, pour vraiment saisir l'intérêt de sa contribution, en dégager l'originalité. Il est courant de rattacher les vues de Lacan...
  • ROMANTISME

    • Écrit par Henri PEYRE, Henri ZERNER
    • 22 170 mots
    • 24 médias
    ...l'art (de la littérature aussi bien que des arts plastiques). À cette polarité correspondent deux tropes essentielles, respectivement la métaphore et la métonymie : métaphore, ou déplacement de signification grâce à un attribut commun, comme lorsqu'un objet matériel représente un concept (la vérité vue...
  • TROPES, linguistique

    • Écrit par Michel BRAUDEAU
    • 1 315 mots

    La taxinomie des ornements rhétoriques (il faut bien avoir recours à cette périphrase, puisque, dès les Anciens, on estime que le trope porte sur le mot, et la figure sur le groupe de mots) pose des problèmes tant historiques (l'histoire des classements) que théoriques (le fondement des...