Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FAIM, psychophysiologie

Articles

  • GHRÉLINE

    • Écrit par Jean-Pierre CHARVET
    • 501 mots

    La ghréline est une hormone naturelle isolée de l'estomac de certains mammifères, dont l'homme, par l'équipe japonaise de Kosima (Nature, no 402, pp. 656-660, 1999).

    Lorsqu'on l'injecte par voie intraveineuse ou dans le ventricule cérébral, ce peptide relâche l'hormone de...

  • GLYCÉMIE

    • Écrit par Jack BAILLET, Universalis
    • 3 654 mots
    • 2 médias
    ...l'environnement (situation alarmante, nutrition, travail...). En fonction de la baisse de la glycémie apparaît, entre autres données complexes, la sensation de faim, qui est suivie par un comportement alimentaire (quête de la nourriture, activité orale). Dans cette perspective, l'activité homéostatique, en dehors...
  • HYPOTHALAMUS

    • Écrit par Paul LAGET
    • 5 706 mots
    • 5 médias
    Le rôle fondamental de l'hypothalamus dans le contrôle du comportement defaim s'est imposé aux psychophysiologistes à la suite de travaux d'Hetherington et Ranson dès 1940. Ceux-ci démontraient en effet que la destruction du noyau ventro-médian chez le rat produisait une hyperphagie et une obésité,...
  • NEUROVÉGÉTATIF SYSTÈME

    • Écrit par Paul DELL
    • 15 374 mots
    • 20 médias
    ...de destruction localisée et des expériences d'enregistrement de l'activité unitaire au niveau des structures hypothalamiques ont conduit à postuler un « centre de la faim », situé dans l'hypothalamus latéral et un « centre de la satiété » au niveau du noyau ventromédian. Une destruction bilatérale des...
  • NUTRITION

    • Écrit par René HELLER, Raymond JACQUOT, Alexis MOYSE, Marc PASCAUD
    • 13 655 mots
    • 15 médias
    ...Les centres de commande de cette régulation, soumis à l'intervention de l' hypothalamus qui détecte les signaux métaboliques (glycémie, insuline) de faim et de satiété, sont des centres nerveux à localisation cérébrale : le centre de la faim (hypothalamus ventro-latéral) déclenche la prise alimentaire...
  • OBÉSITÉ

    • Écrit par Arnaud BASDEVANT, Cécile CIANGURA
    • 5 965 mots
    • 1 média
    La ghréline, sécrétée par l'estomac, est un signal biologique de faim extrêmement puissant qui déclenche la prise alimentaire. D'autres substances stimulent cette dernière : la melanin concentrating hormone (MCH), les orexines, la galanine, la bêta-endorphine, l'agouti-related-protein...