Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DOSE, radiobiologie

Articles

  • CANCER - Cancer et santé publique

    • Écrit par Maurice TUBIANA
    • 14 762 mots
    • 8 médias
    ...radiobiologie continuent à représenter l'une des deux grandes voies de progrès en matière de thérapeutique par rayonnements ionisants. La diminution du débit de dose (sans irradiation) a un effet analogue au fractionnement et permet grâce à un traitement continu d'éviter la repopulation tumorale entre les séances....
  • CONTAMINATIONS RADIOACTIVES

    • Écrit par René NOTO
    • 896 mots

    La contamination radioactive correspond à la présence accidentelle de substances radioactives à la surface ou à l'intérieur du corps humain.

    La contamination externe peut être directe par dépôt, sur la peau saine et les phanères, de particules solides ou de gouttelettes de liquides...

  • NUCLÉAIRE - Déchets

    • Écrit par Pierre BEREST, Jean-Paul SCHAPIRA
    • 10 965 mots
    • 8 médias
    ...corps (mesurée en gray, ou joule/kg) par divers facteurs qui prennent en compte la nature des rayonnements, des radionucléides et des organes affectés. Pour une exposition du corps entier, on effectue une moyenne pondérée qui fournit la dose « efficace », exprimée en millisievert (mSv). En France,...
  • NUCLÉAIRE - Démantèlement des installations

    • Écrit par Francis LAMBERT
    • 3 169 mots
    • 2 médias
    ...entre l'état initial et l'état final est passé de 45 à 0,75 TBq (1 TBq = 1012 Bq), en produisant environ 500 tonnes de déchets et au prix d'une exposition opérationnelle globale de 1,7 H.Sv. L'homme-sievert (H.Sv) est une unité de dose collective, correspondant au cumul des doses individuelles...
  • POLLUTION

    • Écrit par François RAMADE
    • 20 869 mots
    • 16 médias
    ...conséquence, la Commission internationale de radioprotection a établi des normes très strictes. Celles-ci stipulent que l'on ne doit pas dépasser une dose d'irradiation annuelle de 30 mSv chez les travailleurs de l'industrie nucléaire, de 3 mSv chez les « individus isolés » qui vivent au voisinage d'installations...
  • PROTONTHÉRAPIE

    • Écrit par Sabine DELACROIX, Jean-Louis HABRAND
    • 844 mots

    C'est en 1904 que l'Anglais William H. Bragg décrit l'absorption originale dans la matière des rayonnements alpha (particules d'hélium), émis par le radium. En 1946, le physicien américain Robert R. Wilson signale que cette propriété, partagée par des rayonnements d'hydrogène ionisé positivement (protons),...

  • RADIOPROTECTION

    • Écrit par Claude LÉVY
    • 2 458 mots
    • 6 médias
    Il importe d'ajouter qu'en France, le décret du 4 décembre 1975 donne les nouvelles unités d'exposition et de dose absorbée ; au niveau européen une nouvelle unité d'équivalent de dose a également été adoptée. Ces unités nouvelles sont :
  • RAYONS X

    • Écrit par André GUINIER
    • 5 990 mots
    • 11 médias
    Les doses reçues par le patient en radiographie sont assez faibles pour être inoffensives. Par contre, on utilise aussi en radiothérapie les rayons X à doses considérablement plus fortes pour détruire certains tissus, la difficulté étant de déterminer la géométrie des faisceaux et leur intensité pour...
  • THÉRAPEUTIQUE - Radiothérapie

    • Écrit par François ESCHWEGE, Maurice TUBIANA
    • 3 185 mots
    • 1 média
    ...anciennement en rad, 1 Gray = 100 rads) en un point considéré est égale à la quantité d'énergie absorbée dans le milieu ; elle est proportionnelle à la densité des ionisations au voisinage de ce point. La distribution de ladose dans un milieu varie selon la nature et l'énergie du faisceau de rayonnement :

Médias

Limite légale du tritium - crédits : Encyclopædia Universalis France

Limite légale du tritium

Nucléaire : causes d'irradiation et doses reçues - crédits : Encyclopædia Universalis France

Nucléaire : causes d'irradiation et doses reçues