Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

9 août 1994

Allemagne. Jugement complaisant envers un négationniste

Le ministre fédéral de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, proteste, en même temps que les communautés juive et tzigane, contre certains attendus du jugement rendu par un tribunal de Mannheim à l'encontre de Günter Deckert, chef du mouvement néo-nazi N.P.D.. Condamné à un an de prison avec sursis et à une amende pour incitation à la haine raciale après avoir tenu des propos négationnistes, Günter Deckert est, dans le même temps, qualifié d'« homme de caractère » par le tribunal, qui relève ses « convictions sincères » et son « grand engagement » en vue de « renforcer la résistance du peuple allemand contre les prétentions juives issues de l'Holocauste ». Le parquet saisit la Cour fédérale. L'affaire suscite des protestations dans la classe politique et dans l'opinion. Le chancelier Helmut Kohl, en vacances, condamne, seulement quelques jours plus tard, ce jugement « inacceptable » dans un entretien avec la presse.

— Universalis

Événements précédents