7-29 août 2000Espagne. Poursuite de la vague d'attentats de l'E.T.A.

 

Le 7, quatre membres de l'E.T.A. sont tués, à Bilbao, dans l'explosion de leur voiture qui contenait des armes et des explosifs. L'un d'eux, Francisco « Patxi » Rementeria, était le chef d'un commando particulièrement meurtrier.

Le 8, un attentat à la voiture piégée cause la mort d'un entrepreneur basque connu pour ses prises de position en faveur d'une solution négociée au conflit opposant les séparatistes à Madrid.

Le 9, un sous-officier est tué par balles à Pampelune.

Le 12, plus de 10 000 personnes assistent, à Bilbao, à une réunion indépendantiste organisée par Herri Batasuna-Euskal Herritarok, vitrine politique de l'E.T.A., à la mémoire des quatre membres de l'organisation séparatiste tués le 7. Des plaintes pour apologie du terrorisme sont déposées par le parquet du Pays basque à l'encontre de trois dirigeants séparatistes qui ont appelé à poursuivre la lutte armée.

Le 20, deux gardes civils sont victimes d'un attentat à la voiture piégée à Sallent de Gallego, au Pays basque.

Le 29, un conseiller municipal de Zumarraga, dans la province basque de Guipuzcoa, Manuel Indiano Azaustre, membre du Parti populaire au pouvoir, est tué par balles. Il est la douzième victime de l'E.T.A. depuis la rupture, en décembre 1999, de la trêve de quatorze mois observée par l'organisation séparatiste armée.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-29 août 2000 - Espagne. Poursuite de la vague d'attentats de l'E.T.A. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-29-aout-2000-poursuite-de-la-vague-d-attentats-de-l-e-t-a/