28 novembre 1999Espagne. Annonce de la rupture de la trêve observée par l'E.T.A.

 

L'organisation séparatiste basque E.T.A., qui observait une trêve illimitée depuis septembre 1998, annonce sa « décision de réactiver l'utilisation de la lutte armée [...] à partir du 3 décembre ». Elle justifie son geste par l'attitude de la France et de l'Espagne qui « continuent leur domination, leur occupation et leurs attaques répressives ». L'E.T.A. évoque également la rupture d'un pacte secret conclu avec le Parti nationaliste basque (P.N.V.), modéré) durant l'été de 1998, par lequel le P.N.V., qui gouverne la communauté du Pays basque, s'engageait à « rompre avec les forces ennemies » et à contribuer à la « construction nationale basque ». Le P.N.V. réfute ces accusations. Herri Batasuna, qui siège au Parlement du Pays basque, soutient les arguments de l'E.T.A. dont il est la vitrine politique. Une seule rencontre directe entre des représentants du gouvernement et de l'E.T.A. avait eu lieu durant la trêve, en Suisse, au printemps. L'organisation séparatiste avait posé des conditions préalables à de nouvelles rencontres.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  28 novembre 1999 - Espagne. Annonce de la rupture de la trêve observée par l'E.T.A. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/28-novembre-1999-annonce-de-la-rupture-de-la-treve-observee-par-l-e-t-a/