Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

6-19 novembre 2001

France. Témoignage du Premier ministre, Lionel Jospin, dans l'affaire Destrade

Le 6, le juge Thierry Pons, chargé de l'instruction de l'affaire Destrade, informe Matignon de son intention de convoquer le Premier ministre, Lionel Jospin, comme témoin. L'enquête porte sur le financement occulte du Parti socialiste par des groupes de la grande distribution, organisé par le député (P.S.) Jean-Pierre Destrade, entre 1988 et 1992.

Le 14, le Conseil des ministres, à la demande de Lionel Jospin et conformément à la procédure requise, autorise celui-ci à répondre à la convocation du juge d'instruction. La comparaison entre l'attitude du Premier ministre et celle du président Chirac, que son statut empêche de témoigner dans le cadre d'affaires judiciaires le concernant, crée une polémique entre la majorité et l'opposition.

Le 19, le Premier ministre est entendu par le juge Thierry Pons, auquel il indique ne disposer d'« aucune information » sur les accusations portées contre Jean-Pierre Destrade.

— Universalis

Événements précédents