6-15 août 1999Yougoslavie – O.N.U. Laborieuse mise en place de la Minuk

 

Le 6, la Ligue démocratique du Kosovo (L.D.K.) d'Ibrahim Rugova – « président » élu lors de scrutins clandestins organisés sous l'administration serbe – et l'Armée de libération du Kosovo (U.Ç.K.) de Hashim Thaçi – « Premier ministre » d'un gouvernement autoproclamé – parviennent à un accord de principe sur leur participation commune au Comité de transition qui réunit Kosovars d'origine serbe et albanaise sous l'égide de la Mission des Nations unies pour le Kosovo (Minuk).

Le 7, des soldats français de la Force internationale de maintien de la paix au Kosovo (Kfor) affrontent des manifestants d'origine albanaise à Kosovska Mitrovica, située dans le nord de la province. Ceux-ci voulaient forcer le pont donnant accès à la partie de la ville tenue par les Serbes. La Kfor met en cause une fraction extrémiste au sein de l'U.Ç.K. Les manifestations se poursuivent les jours suivants. Par ailleurs, l'exode des Serbes du Kosovo s'accélère.

Le 15, Bernard Kouchner, qui dirige la Minuk, revient sur la définition des lois qui s'appliquent dans la province. La Minuk avait décrété le maintien en vigueur des lois yougoslaves « si elles ne contredisent pas [... les] droits de l'homme ». Un mouvement de protestation orchestré par l'U.Ç.K. s'était ensuivi chez les magistrats. Bernard Kouchner annonce qu'un comité d'experts sera chargé de rédiger la loi du Kosovo, loi « qui n'est ni serbe ni yougoslave ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-15 août 1999 - Yougoslavie – O.N.U. Laborieuse mise en place de la Minuk », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-15-aout-1999-yougoslavie-o-n-u-laborieuse-mise-en-place-de-la-minuk/