2-30 juillet 1999Yougoslavie – O.N.U. Nomination de Bernard Kouchner à la tête de la Mission des Nations unies au Kosovo

 

Le 2, le secrétaire général de l'O.N.U., Kofi Annan, désigne le Français Bernard Kouchner à la tête de la Mission des Nations unies au Kosovo (Minuk). Celle-ci est chargée de l'administration civile, de la réinstallation des réfugiés, de la démocratisation des institutions et de la reconstruction de la province. Fondateur de Médecins sans frontières, Bernard Kouchner est secrétaire d'État à la Santé dans le gouvernement de Lionel Jospin.

Le 16, la Ligue démocratique du Kosovo (L.D.K.), la formation d'Ibrahim Rugova, boycotte la première réunion du Conseil transitoire du Kosovo, dont elle conteste la composition ; elle y dispose d'autant de sièges que l'Armée de libération du Kosovo (U.Ç.K.). Ce Conseil réunit les responsables politiques albanais et serbes de la province sous la présidence de Bernard Kouchner.

Le 23, quatorze paysans serbes sont tués dans le village de Gracko, au sud de Priština. Bernard Kouchner s'élève aussitôt contre « la revanche et l'intolérance ». Quelque 130 000 Serbes, sur les 200 000 qui habitaient au Kosovo, ont quitté la province depuis la mise en œuvre du plan de paix de l'O.N.U. Une centaine de Serbes et autant d'Albanais ont été tués au Kosovo depuis l'arrivée de la Force internationale de maintien de la paix, en juin.

Le 30, le « président » Ibrahim Rugova, en exil en Europe occidentale depuis mai, rentre au Kosovo.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-30 juillet 1999 - Yougoslavie – O.N.U. Nomination de Bernard Kouchner à la tête de la Mission des Nations unies au Kosovo », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-30-juillet-1999-yougoslavie-o-n-u-nomination-de-bernard-kouchner-a-la-tete-de-la-mission-des-nations-unies-au-kosovo/