Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

5 juin-2 juillet 2007

États-Unis. Condamnation de Lewis Libby

Le 5, le tribunal fédéral de Washington condamne à trente mois de prison, deux ans de mise à l'épreuve et 250 000 dollars d'amende Lewis « Scooter » Libby, reconnu coupable d'obstruction à la justice et parjure. L'ancien directeur de cabinet du vice-président Dick Cheney avait été à l'origine de la divulgation par la presse, en juillet 2003, de l'identité d'un agent de la C.I.A., Valery Plame. Le mari de cette dernière, le diplomate Joseph Wilson, avait, quelques jours plus tôt, dénoncé dans le New York Times la manipulation par la Maison-Blanche d'informations relatives à de prétendues livraisons d'uranium nigérien à l'Irak, en vue de justifier l'intervention américaine contre le régime de Saddam Hussein.

Le 2 juillet, l'appel du jugement ayant été rejeté, le président George W. Bush annonce sa décision d'user du pouvoir de clémence que lui accorde la Constitution pour annuler la peine de prison, qu'il estime « excessive » compte tenu notamment des états de service de Lewis Libby.

— Universalis

Événements précédents