4-18 juin 1985Liban. Fin du retrait israélien du Liban-Sud et arrêt de la guerre des camps palestiniens de Beyrouth

 

Le 4, un passage est rouvert entre les secteurs est et ouest de Beyrouth, après cinq semaines de fermeture, ce qui représente un record de dix ans de guerre. Les combats entre milices musulmane et chrétienne ont pratiquement cessé, malgré quelques bombardements intermittents.

Le 10, Israël annonce que son retrait du Liban du Sud est achevé, trois ans après le début de l'invasion qui avait commencé le 6 juin 1982. Mais, tout le long de la frontière, dans une bande large de 8 à 15 kilomètres, considérée par Israël comme sa « zone de sécurité », ont été maintenus quelques centaines de « conseillers » israéliens, chargés d'assister l'armée du Liban du Sud (A.L.S.) du général Antoine Lahad composée d'environ 1 500 soldats et entièrement équipée et financée par Israël.

Le 17, un accord est conclu à Damas, sous le parrainage de la Syrie, entre le mouvement chiite Amal et le Front de salut national palestinien (F.S.N.P.), qui regroupe les organisations prosyriennes hostiles à Yasser Arafat, le chef de l'O.L.P., pour mettre fin à la guerre des camps palestiniens à Beyrouth, qui a fait au moins 1 300 morts depuis le 19 mai. Dès le 18, le cessez-le-feu, supervisé par des officiers syriens, est presque totalement respecté.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-18 juin 1985 - Liban. Fin du retrait israélien du Liban-Sud et arrêt de la guerre des camps palestiniens de Beyrouth », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-18-juin-1985-fin-du-retrait-israelien-du-sud-et-arret-de-la-guerre-des-camps-palestiniens-de-beyrouth/