4-28 novembre 1981Pologne. À la recherche de l'entente nationale

 

Le 4, à Gdańsk, la commission nationale de Solidarité demande la cessation des grèves jusqu'à la fin de janvier 1982, afin de rechercher un « accord social ». Le même jour a lieu la rencontre entre le général Wojciech Jaruzełski, Premier secrétaire du parti ouvrier (P.O.U.P.), Mgr Josef Glemp, primat de Pologne, et Lech Wałesa, président de Solidarité. D'autres réunions doivent suivre afin d'élaborer les modalités d'un accord politique global.

Le 10, la Pologne demande officiellement son adhésion au F.M.I. Cette adhésion lui permettrait de faire face à ses besoins pressants de trésorerie.

Le 11 au matin, Henryk Jablonski, chef de l'État, se rend sur la tombe du Soldat inconnu, suivi, dans la soirée, par près de vingt mille manifestants. C'est la première fois que l'anniversaire du 11 novembre 1918 est célébré ouvertement.

Le 17 s'ouvrent à Varsovie les négociations entre le pouvoir et Solidarité.

Mais le 28, devant le VIe plénum du comité central du P.O.U.P., le général Jaruzełski demande à nouveau que soit élaborée une législation interdisant la grève. Plus grave : le comité central décide de faire voter par la Diète les pleins pouvoirs au gouvernement, condamnant ainsi à l'impasse les pourparlers sur la recherche d'une « entente nationale ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-28 novembre 1981 - Pologne. À la recherche de l'entente nationale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-28-novembre-1981-a-la-recherche-de-l-entente-nationale/