4-16 décembre 1991Israël – Syrie – Liban – Jordanie. Les négociations bilatérales de paix bloquées par des questions de procédures

 

Le 4, les délégations syrienne, libanaise et jordano-palestinienne répondent à l'invitation des États-Unis, lancée le 22 novembre, de poursuivre à Washington les négociations bilatérales de paix au Proche-Orient entamées le 3 novembre à Madrid. Pour marquer son opposition à la convocation américaine, la délégation israélienne n'arrive que le 9. Mais, comme c'est le jour du quatrième anniversaire du déclenchement de l'intifada dans les territoires occupés, les Arabes refusent de commencer les discussions à cette date.

Le 10, alors que les négociations israélo-syrienne et israélo-libanaise débutent, la rencontre israélo-jordano-palestinienne achoppe sur son partage en deux forums, israélo-jordanien d'une part, israélo-palestinien de l'autre, que souhaitent les Arabes et que refusent les Israéliens. Le désaccord subsiste jusqu'à la suspension des négociations, le 18. Elles doivent reprendre en janvier 1992, toujours à Washington. Aucun progrès non plus n'est enregistré dans les négociations de l'État hébreu avec la Syrie et avec le Liban.

Le 16, à l'initiative des États-Unis, l'Assemblée générale des Nations unies abroge la résolution de l'O.N.U. du 10 novembre 1975 qui assimilait le sionisme à « une forme de racisme et de discrimination raciale ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Pour citer l’article

«  4-16 décembre 1991 - Israël – Syrie – Liban – Jordanie. Les négociations bilatérales de paix bloquées par des questions de procédures », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-16-decembre-1991-israel-syrie-liban-jordanie-les-negociations-bilaterales-de-paix-bloquees-par-des-questions-de-procedures/