31 mai 2000Yougoslavie. Poursuite des assassinats politiques

 

Le 31, un proche conseiller du président monténégrin Milo Djukanović, Goran Zugić, est assassiné à Podgorica. Il s'agit du premier crime politique frappant une personnalité de haut rang de la république du Monténégro. Divers responsables politiques monténégrins l'interprètent comme un acte de déstabilisation orchestré par Belgrade – Milo Djukanović est un opposant au régime de Slobodan Milošević. De nombreux assassinats d'opposants ou de proches du pouvoir ont été commis en Serbie, l'autre composante de la Yougoslavie. Les plus récentes victimes ont été le journaliste d'opposition Slavko Curuvija tué en avril 1999, l'ancien chef de milice Zeljko Raznatović, dit « Arkan », en janvier 2000, le ministre fédéral de la Défense, Pavle Bulatović, en février, le représentant serbe au Kosovo, Vojislav Zivković, « suicidé » en avril, le directeur général de la compagnie aérienne nationale J.A.T., Zivorad Petrović, en avril également, et le chef du gouvernement de Voïvodine, Bosko Perosević, en mai.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  31 mai 2000 - Yougoslavie. Poursuite des assassinats politiques », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/31-mai-2000-poursuite-des-assassinats-politiques/