19 avril 1995Espagne. Attentat contre le chef de l'opposition conservatrice

 

José María Aznar, président du Parti populaire (P.P.) et chef de l'opposition conservatrice, échappe à un attentat à la voiture piégée, à Madrid. L'opération est attribuée à l'E.T.A. En décembre 1973, le président du gouvernement du général Franco, l'amiral Carrero Blanco, avait été victime d'un attentat similaire organisé par le mouvement indépendantiste basque. Cet attentat illustre la volonté de l'E.T.A. de procéder à des actions plus spectaculaires que les assassinats de membres des forces de l'ordre, jusqu'alors privilégiés. Déjà en janvier, à Saint-Sébastien, le dirigeant local du P.P., candidat à la mairie de la ville basque, avait été assassiné. Le rebondissement de l'affaire des Groupes antiterroristes de libération (G.A.L.) en décembre 1994 avait déterminé ce tournant. Le 18, au terme de son enquête sur la participation du régime socialiste à l'organisation de ces groupes anti-E.T.A., le juge Baltasar Garzón avait renvoyé devant la justice quatorze policiers et responsables de la sécurité, dont l'ancien ministre Rafael Vera, incarcéré depuis février.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  19 avril 1995 - Espagne. Attentat contre le chef de l'opposition conservatrice », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/19-avril-1995-attentat-contre-le-chef-de-l-opposition-conservatrice/