27-28 janvier 1994Espagne. Grève générale

 

Le 27, une grève générale – la quatrième depuis 1985 –, organisée à l'appel des deux principales centrales syndicales, l'Union générale des travailleurs (socialiste) et les Commissions ouvrières (communiste), perturbe la vie du pays. Lancé au terme de quatre mois de vaines négociations entre les syndicats, le patronat et le gouvernement en vue de conclure un pacte social, ce mouvement de protestation vise la réforme de la législation régissant le marché du travail que le gouvernement socialiste de Felipe González a engagée devant les Cortes. Après sa victoire aux élections législatives de juin 1993, ce dernier avait affirmé sa volonté de moderniser une législation sociale protectrice mais rigide, largement héritée du franquisme, afin que le pays puisse participer à la mise en place de l'Union économique et monétaire, entre 1997 et 1999.

Le 28, à l'issue du Conseil des ministres, le gouvernement réaffirme sa volonté de poursuivre la discussion parlementaire du projet de réforme qui pourra toutefois être « amélioré » si un accord est trouvé avec les partenaires sociaux.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  27-28 janvier 1994 - Espagne. Grève générale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/27-28-janvier-1994-greve-generale/