3-9 septembre 1997Comores. Échec d'une intervention armée dans l'île séparatiste d'Anjouan

 

Le 3, l'armée intervient dans l'île d'Anjouan, qui a proclamé unilatéralement son indépendance en août et qui demande son rattachement à la France. Des négociations entre le pouvoir et les séparatistes étaient prévues à Addis-Abeba (Éthiopie) au cours du mois. Cette opération traduit la victoire des « durs » sur les « modérés » à Moroni, tant au sein du gouvernement que dans l'armée.

Le 5, le gouvernement annonce le retrait de ses troupes, qui ont été repoussées par les séparatistes. L'armée aurait perdu plusieurs dizaines d'hommes, et les victimes seraient également nombreuses parmi les Anjouanais.

Le 9, le président Mohamed Taki Abdulkarim dissout son gouvernement et son cabinet militaire, et s'arroge les pleins pouvoirs « jusqu'à ce que la paix et la démocratie soient rétablies ». Il charge l'Organisation de l'unité africaine et la Ligue arabe du soin de régler le conflit et annonce la formation d'un gouvernement de transition, auquel l'opposition refuse de participer.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-9 septembre 1997 - Comores. Échec d'une intervention armée dans l'île séparatiste d'Anjouan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-9-septembre-1997-echec-d-une-intervention-armee-dans-l-ile-separatiste-d-anjouan/