3-7 avril 2000

Bosnie-Herzégovine. Arrestation de Momcilo Krajisnik

Le 3, des soldats français de la Force de stabilisation de l'O.T.A.N. en Bosnie (S.F.O.R.) arrêtent, à Pale, Momcilo Krajisnik, ancien bras droit de Radovan Karadzić, l'ex-« président » de la « République serbe de Bosnie » durant la guerre. Inculpé en février par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (T.P.I.Y.) de « génocide », « crimes contre l'humanité » et « crimes de guerre », Momcilo Krajisnik est aussitôt transféré à La Haye. Il est le plus haut dirigeant politique serbe arrêté jusqu'alors.

Le 7, Momcilo Krajisnik plaide non coupable devant le T.P.I.Y. Son avocat affirme que l'acte d'accusation est « infondé » et « motivé par des considérations politiques », à la veille des élections municipales en Bosnie.

— Universalis

Événements précédents