Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

3-26 octobre 2011

Israël - Autorité palestinienne. Libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit

Le 3, une mosquée est incendiée dans le village bédouin de Touba Zangaria, en Galilée, en représailles à la mort d'un colon tué par des jets de pierre palestiniens, en Cisjordanie, le 23 septembre. Les incidents opposant colons extrémistes et Palestiniens se multiplient les semaines suivantes.

Le 11, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou annonce la conclusion d'un accord avec le Hamas, qui prévoit la libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit, enlevé en juin 2006 dans la bande de Gaza, en échange de celle d'un millier de prisonniers palestiniens.

Le 18, le Hamas transfère Gilad Shalit en Égypte, d'où il rejoint Israël, tandis que le gouvernement libère une première vague de quatre cent soixante-dix-sept prisonniers palestiniens; cinq cent cinquante autres doivent être libérés dans un délai de deux mois.

Le 26, le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, chef du parti ultranationaliste Israel Beitenou, qui s'était opposé à l'accord de libération de Gilad Shalit, diffuse auprès des chancelleries occidentales un mémorandum dans lequel il affirme qu'« aucun accord [de paix] ne sera jamais possible tant que Mahmoud Abbas restera à la tête de l'Autorité palestinienne ».

— Universalis

Événements précédents