Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

2-23 juin 2011

Israël - Autorité palestinienne. Projet français d'une conférence de paix

Le 2, le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé, en visite à Jérusalem et à Ramallah, propose à ses homologues israélien et palestinien l'organisation d'une conférence internationale de paix à Paris en juillet, sur la base des conditions posées par le président américain Barack Obama en mai. Cette initiative se veut une alternative à la volonté des Palestiniens de proclamer l'indépendance de leur État lors de leur demande d'adhésion à l'O.N.U. en septembre.

Le 5, l'armée israélienne ouvre le feu sur des manifestants palestiniens et syriens qui tentaient de pénétrer sur le plateau du Golan, territoire occupé par Israël, à l'occasion de la célébration de la Naksa – la « défaite » – qui marque le premier jour de la guerre de juin 1967. Une vingtaine de personnes sont tuées.

Le 6, la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, qui reçoit Alain Juppé à Washington, juge prématuré le projet français de conférence de paix.

Le 23, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou annonce un durcissement des conditions de détention des prisonniers palestiniens, à l'avant-veille du cinquième anniversaire de l'enlèvement du soldat israélien Gilad Shalit à Gaza.

— Universalis

Événements précédents