29 mars - 20 avril 2010France. Attaques de véhicules de transport en commun dans les quartiers sensibles

 

Le 29, la police, prévenue de la diffusion, le soir même, sur T.F. 1, d'un reportage sur le trafic de drogue à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), effectue une intervention dans la cité du Grand Ensemble, un quartier sensible de la ville. De la drogue, des armes et près de 1 million d'euros sont saisis, et quatre personnes interpellées.

Le 31, un bus transportant des passagers est incendié et un autre « caillassé » dans la même cité. Les chauffeurs de la compagnie de bus décident d'exercer leur droit de retrait.

Le 7 avril, un groupe de jeunes incendie un bus dans le quartier de la Grande Borne, à Grigny (Essonne), à la suite d'une opération policière antidrogue dans plusieurs communes du département.

Le 14, le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux présente son plan de sécurisation des transports qui repose sur le développement de la vidéosurveillance et la création d'une « task force » spécialisée. Quelques heures plus tard, trois bus sont caillassés à Tremblay, entraînant de nouveau l'exercice par les chauffeurs de leur droit de retrait.

Le 20, à Bobigny, Nicolas Sarkozy, assistant à l'installation du nouveau préfet de Seine-Saint-Denis Christian Lambert, ancien policier et ancien chef du R.A.I.D., annonce un renforcement de la sécurité dans le département. Les jours suivants, des véhicules de transport en commun continuent d'être attaqués dans plusieurs villes.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  29 mars - 20 avril 2010 - France. Attaques de véhicules de transport en commun dans les quartiers sensibles », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/29-mars-20-avril-2010-attaques-de-vehicules-de-transport-en-commun-dans-les-quartiers-sensibles/