27 janvier 1995Équateur – Pérou. Renaissance du conflit frontalier

 

Le président équatorien Sixto Durán Ballen décrète l'état d'urgence à la suite d'incidents survenus la veille entre des troupes équatoriennes et péruviennes dans la cordillère du Cóndor, une zone frontalière contestée qui renfermerait de l'or et du pétrole. Le litige entre Lima et Quito remonte à janvier 1941, lorsque le Pérou avait envahi une grande partie du territoire équatorien. Un protocole signé à Rio de Janeiro en janvier 1942 sous l'égide des États-Unis, du Brésil, de l'Argentine et du Chili avait reconnu la plupart des conquêtes péruviennes sans précisément délimiter la frontière dans la cordillère du Cóndor. Quito conteste ce protocole depuis 1961, et des incidents frontaliers se sont déjà produits dans le passé. La renaissance de ce conflit se déroule sur fond de campagne électorale au Pérou et de lutte entre le chef de l'État et l'armée en Équateur.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  27 janvier 1995 - Équateur – Pérou. Renaissance du conflit frontalier », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/27-janvier-1995-renaissance-du-conflit-frontalier/