Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

31 octobre 1993

Pérou. Référendum sur la révision de la Constitution

La révision de la Constitution proposée par le président Alberto Fujimori est adoptée par référendum par moins de 55 p. 100 des suffrages. Élaborée par l'Assemblée constituante élue en novembre 1992, elle permet principalement au président sortant de se représenter immédiatement pour un nouveau mandat de cinq ans. Le résultat de ce scrutin ne constitue qu'une demi-victoire pour Alberto Fujimori, qui comptait en faire un plébiscite après le succès de sa politique économique et de sa lutte contre la guérilla maoïste du Sentier lumineux – avec l'aide d'Abimaël Guzman, chef des rebelles arrêté en septembre 1992 et rallié au pouvoir. Il souhaitait également légitimer son coup d'État civil d'avril 1992 au cours duquel il avait suspendu les institutions législatives et judiciaires.

— Universalis

Événements précédents

  • 13-22 novembre 1992 Pérou. Tentative de putsch et élection de l'Assemblée constituante

    Le 13, le président Alberto Fujimori déjoue une tentative de coup d'État organisée par un groupe d'officiers dirigés par le général Jaime Salinas Sedo. Ceux-ci affirment qu'ils voulaient restaurer l'ordre constitutionnel et empêcher la fraude organisée, selon eux, en vue de l'élection de l'Assemblée...

  • 12 septembre-7 octobre 1992 Pérou. Arrestation du chef du Sentier lumineux

    Le 12, la police arrête Abimaël Guzman, chef du Sentier lumineux, ainsi que sept autres dirigeants du mouvement de guérilla maoïste, à Surco, au sud de Lima. Ancien professeur de philosophie, Abimaël Guzman avait fondé en 1970 le Parti communiste du Pérou-Sentier lumineux (P.C.P.-S.L., prochinois), qui...

  • 5-21 avril 1992 Pérou. Coup de force du président Alberto Fujimori

    Le 5, le président Alberto Fujimori dissout illégalement le Parlement, annonce la réorganisation du pouvoir judiciaire et suspend les garanties constitutionnelles. Le 17, il dissoudra aussi les assemblées régionales. L'armée qui le soutient prend position dans le centre-ville de Lima. Plusieurs opposants...

  • 8-27 février 1991 Pérou. Grave épidémie de choléra

    Le 8, l'état d'urgence sanitaire est instauré sur une grande partie du territoire, alors qu'une épidémie de choléra, qui a pris naissance à la fin de janvier ou au début de février dans le port de Chimbote, à trois cent soixante kilomètres au nord-ouest de Lima, la capitale, s'étend rapidement. Plusieurs...

  • 7-9 août 1990 Pérou. Émeutes après l'annonce d'un plan économique draconien

    Le 7, le gouvernement péruvien étend à Lima et à une dizaine de provinces l'état d'urgence déjà en vigueur dans la « zone rouge » où sévit la guérilla maoïste du Sentier lumineux. Cette décision précède l'annonce du plan économique du président Alberto Fujimori, qui a pris ses fonctions le 28 juillet....

  • 10 juin 1990 Pérou. Élection d'Alberto Fujimori à la présidence

    Le 10, Alberto Fujimori, d'origine japonaise, candidat du mouvement indépendant Cambio 90, remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 62,5 p. 100 des suffrages contre 37,5 p. 100 à Mario Vargas Llosa, candidat libéral du F.R.E.D.E.M.O. Alberto Fujimori talonnait Mario Vargas Llosa au premier...

  • 8 avril 1990 Pérou. Premier tour de l'élection présidentielle

    Le premier tour de l'élection présidentielle se déroule dans un calme relatif malgré les menaces de la guérilla maoïste du Sentier lumineux qui avait appelé au boycottage du scrutin. L'écrivain Mario Vargas Llosa, candidat de la coalition de droite du Fredemo et grand favori, arrive en tête avec 32,44...

  • 3-12 novembre 1989 Pérou. Élections municipales

    Le 3, la journée de « grève armée », décrétée par la guérilla maoïste du Sentier lumineux (P.C.P.-S.L.) en préambule au boycottage des élections municipales, paralyse Lima dont les habitants craignent des attentats. En réaction, toute la classe politique et des dizaines de milliers de personnes manifestent...

  • 8-17 mai 1989 Pérou. Changement de gouvernement face à la crise économique et au terrorisme

    Le 8, le président Alán Garcia accepte la démission d'Armando Villanueva, Premier ministre depuis le 16 mai 1988, justifiée par la recrudescence de la violence terroriste – deux parlementaires ont été tués les 27 avril et 6 mai – et l'aggravation de la crise économique – le taux d'inflation pour le seul...

  • 7-18 mai 1988 Vatican - Uruguay - Bolivie - Pérou - Paraguay. Voyage du pape Jean-Paul II en Amérique latine

    Le 7, Jean-Paul II commence son neuvième voyage en Amérique latine par une visite de trois jours en Uruguay. Accueilli avec enthousiasme par la faible population catholique du pays le plus laïc du continent, il défend les valeurs de la famille et du travail.

    Du 9 au 15, Jean-Paul II se rend pour la...