20-24 juin 1991France. Expulsion de l'opposant marocain Abdelmoumen Diouri

 

Le 20, Abdelmoumen Diouri, opposant marocain condamné à mort en 1964 et réfugié politique en France depuis 1974, est expulsé vers le Gabon en vertu de la « procédure d'urgence absolue ». Selon l'arrêté d'expulsion, cet ancien compagnon de route de Mehdi ben Barka, qui doit publier à l'automne un livre-pamphlet intitulé À qui appartient le Maroc?, dressant l'inventaire de la fortune du roi Hassan II, aurait eu des activités de nature à « nuire aux intérêts nationaux ». Cette mesure soulève l'indignation de plusieurs organisations humanitaires, dont Amnesty International, tandis que le P.S. demande des « explications » au gouvernement.

Le 24, le chef de l'État justifie la décision par le « manquement répété au devoir de réserve » de l'opposant marocain, tandis que le ministre de l'Intérieur Philippe Marchand, qui le qualifie d'« affairiste », révèle qu'il aurait entretenu des relations avec des groupes islamistes désirant déstabiliser le Maghreb.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  20-24 juin 1991 - France. Expulsion de l'opposant marocain Abdelmoumen Diouri », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 avril 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-24-juin-1991-expulsion-de-l-opposant-marocain-abdelmoumen-diouri/