Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

20-23 novembre 1997

France. Durcissement de la cohabitation

Le 20, lors du sommet européen de Luxembourg sur l'emploi, le président Chirac critique implicitement le projet de loi sur les trente-cinq heures hebdomadaires de travail déposé par le gouvernement de Lionel Jospin en déclarant que « sans un large accord du corps social, l'instabilité du dispositif de la politique de l'emploi et le mirage des expérimentations hasardeuses peuvent affecter gravement l'efficacité de la lutte contre le chômage ».

Le 20 également, devant le congrès de l'association des maires de France, le chef de l'État présente une conception de la règle du non-cumul des mandats qui diffère sensiblement de celle qui est défendue par le gouvernement. Il préconise l'interdiction du cumul de deux fonctions exécutives plutôt que du cumul d'une fonction exécutive locale et d'un mandat parlementaire.

Le 23, à l'occasion du discours de clôture du congrès du Parti socialiste à Brest, Lionel Jospin ironise sur les « expérimentations hasardeuses » du chef de l'État en matière de dissolution, rappelant ainsi à qui incombe la responsabilité de la cohabitation.

— Universalis

Événements précédents