Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

10-11 novembre 1997

France. Opération « Un jour pour l'Algérie »

Le 10, à Paris, vingt-cinq mille personnes manifestent leur soutien au peuple algérien, à l'appel de syndicats, de partis, d'associations de défense des droits de l'homme, d'artistes et d'intellectuels. Intitulée « Un jour pour l'Algérie », l'opération organisée dans les grandes villes du pays se veut une réaction à l'« inertie » de la communauté internationale devant la « tragédie » que vit ce pays depuis cinq ans. Les manifestants dénoncent tant les intégristes que les autorités algériennes. C'est la première mobilisation de cette ampleur, en France, depuis le début des violences dans l'ancienne colonie, en 1992, alors que les premières victimes étrangères des groupes islamiques armés en Algérie, en septembre 1993, étaient françaises, que des attentats meurtriers ont été perpétrés sur le sol français en relation avec la situation algérienne et que la France est une terre traditionnelle d'émigration pour les travailleurs et les réfugiés algériens.

Le 11, les autorités algériennes dénoncent la « caution officielle » apportée, selon elles, par le gouvernement français à l'opération « Un jour pour l'Algérie », qui constituerait un appel à « l'ingérence dans les affaires intérieures de l'Algérie ».

— Universalis

Événements précédents