1er-31 août 2017Europe. Révélation du scandale des œufs contaminés au fipronil.

 

Le 1er, l’agence néerlandaise de la sécurité alimentaire NVWA publie les codes des lots d’œufs à ne pas consommer, car contaminés par une substance toxique. Celle-ci, le fipronil, est un insecticide « modérément toxique » pour l’homme selon l’Organisation mondiale de la santé, dont l’usage est interdit sur les animaux destinés à la consommation humaine. Les Pays-Bas sont l’un des plus gros exportateurs d’œufs du monde. Les jours suivants, des centaines de milliers d’œufs sont détruits et de nombreux élevages fermés.

Le 9, le ministre belge de l’Agriculture accuse la NVWA d’avoir été avertie de la présence de fipronil dans les œufs dès novembre 2016. Informée de la contamination par un autre biais, en juin, Bruxelles a alerté la Commission européenne en juillet, à l’issue d’une enquête attestant la responsabilité d’une société néerlandaise de traitement antiparasitaire, ChickFriend, ainsi que d’une société belge de distribution de produits sanitaires, Poultry-Vision.

Le 31, la Commission européenne annonce que trente-quatre pays, dont vingt-deux membres de l’Union européenne, ont été destinataires de lots d’œufs contaminés. Les élevages concernés sont situés principalement aux Pays-Bas et en Belgique, mais aussi en Italie, en Allemagne, en Hongrie et en France. L’usage illégal de fipronil est présumé avoir débuté en septembre 2016.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  1er-31 août 2017 - Europe. Révélation du scandale des œufs contaminés au fipronil. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-31-aout-2017-revelation-du-scandale-des-oeufs-contamines-au-fipronil/