1er-3 mars 2008France. Crise entre le Medef et l'U.I.M.M.

 

Le 1er, l'hebdomadaire Marianne révèle que Denis Gautier-Sauvagnac, démissionnaire en novembre 2007 de la présidence de l'Union des industries et métiers de la métallurgie (U.I.M.M.), a obtenu de cette dernière une indemnité de départ de 1,5 million d'euros. Denis Gautier-Sauvagnac a été mis en examen pour abus de confiance, le 15 janvier, dans le cadre de l'affaire des retraits suspects en liquide des comptes de l'U.I.M.M., qui avait été portée à la connaissance du public par le Figaro en septembre 2007. L'accord, signé le 21 décembre 2007, prévoit également la prise en charge par l'U.I.M.M. des éventuelles conséquences financières de l'affaire pour son ancien président. Laurence Parisot, présidente du Medef, dénonce énergiquement ces pratiques et somme les responsables de l'U.I.M.M. de lui remettre la centaine de mandats représentatifs nationaux qu'ils exercent au nom du Medef.

Le 3, le bureau de l'U.I.M.M., présidé par Frédéric Saint-Geours, annonce le retrait de Denis Gautier-Sauvagnac, demeuré délégué général, et la renégociation de ses conditions de départ ainsi que le retrait de son adjoint Dominique de Calan, également mis en examen pour abus de confiance. Il refuse en revanche de rendre au Medef les mandats exercés en son nom.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-3 mars 2008 - France. Crise entre le Medef et l'U.I.M.M. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-3-mars-2008-crise-entre-le-medef-et-l-u-i-m-m/