1er-20 août 1993Liban. Déploiement de l'armée dans le Sud et nouvelles attaques du Hezbollah

 

Le 1er, après une semaine de bombardements israéliens dirigés contre les bases du Hezbollah dans le sud du pays, le gouvernement libanais décide d'y déployer l'armée. La dissolution des milices et le ramassage de leurs armes, en 1991, à l'issue de la guerre civile, n'avaient pas concerné les milices luttant contre l'occupation par Israël de la « zone de sécurité », au nord de la frontière séparant les deux pays.

Le 9, l'armée commence à prendre position dans la région de Tyr placée depuis 1978 sous le contrôle de la Force intérimaire des Nations unies au Liban. L'O.N.U., les États-Unis et Israël appuient l'initiative de Beyrouth. Le commandement militaire précise que la mission des soldats est d'aider la population et d'assurer sa sécurité, et en aucun cas de réduire la « résistance à l'occupation » israélienne. Mais le déploiement de l'armée vise aussi à limiter l'influence du Hezbollah pro-iranien dans la région et à éviter tout incident entre celui-ci et le mouvement chiite Amal du président de l'Assemblée Nabih Berri. La Syrie émet des réserves sur ce déploiement militaire décidé sans son accord préalable, qui risque de remettre en cause le fragile équilibre politico-militaire libanais en impliquant l'armée sur la scène agitée du sud du pays.

Le 19, deux attaques revendiquées par le Hezbollah contre des patrouilles israéliennes dans la « zone de sécurité » causent la mort de neuf soldats.

Le 20, le Premier ministre de l'État hébreu, Itzhak Rabin, déclare que des ripostes d'envergure ne sont pas envisagées à court terme.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-20 août 1993 - Liban. Déploiement de l'armée dans le Sud et nouvelles attaques du Hezbollah », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-20-aout-1993-deploiement-de-l-armee-dans-le-sud-et-nouvelles-attaques-du-hezbollah/