25-31 juillet 1993Liban. Offensive israélienne contre le Hezbollah

 

Le 25, l'aviation, l'artillerie et la marine israéliennes lancent une opération de bombardement contre les positions du Hezbollah au Liban et contre les villages chiites proches de la « zone de sécurité » instaurée par l'État juif dans le sud du pays. Baptisée « Justice rendue », cette offensive est menée en représailles aux actions du Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général (F.P.L.P.-C.G.) d'Ahmed Jibril basé à Damas, et du Hezbollah pro-iranien, également soutenu par la Syrie, qui ont fait sept victimes parmi les soldats israéliens depuis le 8. Cette opération, destinée à affaiblir le Hezbollah, mais surtout à raser les villages qui abritent ses combattants, est la plus massive et la plus meurtrière depuis l'intervention de juin 1982. Le Hezbollah riposte par des tirs de roquettes sur le nord d'Israël. La population libanaise fuit la zone des bombardements, tandis que les habitants de la Galilée se réfugient dans les abris.

Le 31, après sept jours de bombardements, Israël décrète un cessez-le-feu après que les États-Unis ont obtenu la garantie que le Hezbollah cesserait ses tirs en même temps que l'État juif.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  25-31 juillet 1993 - Liban. Offensive israélienne contre le Hezbollah », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/25-31-juillet-1993-offensive-israelienne-contre-le-hezbollah/