Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

1er-17 février 2022

France. Lancement d’enquêtes sur le groupe Orpea.

Le 1er, la ministre déléguée à l’Autonomie Brigitte Bourguignon reçoit le nouveau PDG d’Orpea Philippe Charrier et son directeur général France Jean-Christophe Romersi, à la suite du scandale suscité par la publication en janvier de l’ouvrage du journaliste Victor Castanet, Les Fossoyeurs, qui dénonce les pratiques du groupe privé propriétaire de nombreuses maisons de retraite et cliniques de soin. Elle confirme le lancement, à ce sujet, d’une enquête de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) menée en collaboration avec l’Inspection générale des finances (IGF), ainsi que de contrôles de la part des agences régionales de santé (ARS), de l’Inspection du travail et de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Le 2, Philippe Charrier et Jean-Christophe Romersi sont auditionnés par la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale. La présidente de cette commission Fadila Khattabi (LRM) dénonce « l’absence de réponse » des deux dirigeants.

Le 2 également, l’hebdomadaire Le Canard enchaîné révèle que l’ancien directeur général d’Orpea limogé en janvier, Yves Le Masne, avait vendu près de 600 000 euros d’actions du groupe après avoir appris la publication prochaine du livre de Victor Castanet.

Le 14, le Parquet national financier annonce l’ouverture d’une enquête préliminaire pour « délit d’initié » au sujet des reventes d’actions d’Orpea par Yves Le Masne.

Le 17, le Sénat confère les pouvoirs d’une commission d’enquête à la mission d’information lancée par la commission des Affaires sociales sur la supervision par l’État des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

— Universalis

Événements précédents