Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

26 janvier 2022

France. Reconnaissance par le président Emmanuel Macron des « drames » vécus par les rapatriés

Le président Emmanuel Macron reçoit à l’Élysée les représentants d’associations de rapatriés auxquels il exprime « la reconnaissance des injustices » et des « drames » subis par les Européens d’Algérie en 1962, lors de l’indépendance de l’Algérie. La principale association, le Cercle algérianiste, boycotte l’événement, faute d’avoir obtenu du chef de l’État qu’il retire ses propos, tenus en février 2017 à Alger, sur le « crime contre l’humanité » que représentait à ses yeux la colonisation. Emmanuel Macron qualifie notamment de « massacre impardonnable pour la République » la fusillade de la rue d’Isly, à Alger, en mars 1962, lorsqu’une unité de l’armée avait ouvert le feu sur la foule qui manifestait « son attachement à l’Algérie française ». En octobre 2021, le chef de l’État avait qualifié de « crimes inexcusables pour la République » le massacre de manifestants algériens par la police française, à Paris, le 17 octobre 1961.

— Universalis

Événements précédents