Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

21 janvier 2022

France. Procès de l’affaire des sondages de l’Élysée

Le tribunal correctionnel de Paris condamne Claude Guéant à un an de prison dont huit mois ferme pour « favoritisme » dans l’affaire des sondages de l’Élysée. L’ancien secrétaire général de la présidence est reconnu coupable d’avoir signé sans appel d’offres, en violation du code des marchés publics, des contrats avec les sociétés de Patrick Buisson et Pierre Giacometti, tous deux conseillers de l’Élysée, en vue de la production de sondages d’opinion. Le tribunal condamne Emmanuelle Mignon, alors cheffe de cabinet du président Nicolas Sarkozy, à six mois de prison avec sursis pour favoritisme et détournement de fonds publics par négligence. Les bénéficiaires des contrats, Patrick Buisson et Pierre Giacometti, sont condamnés respectivement à deux ans de prison avec sursis pour recel de favoritisme, détournement de fonds publics et abus de biens sociaux, et six mois avec sursis pour recel de favoritisme. Leurs sociétés, ainsi que l’entreprise Ipsos, sont condamnées à de lourdes amendes. L’ancien conseiller de l’Élysée chargé de l’opinion, Julien Vaulpré, est relaxé. Convoqué par le tribunal en novembre 2021, Nicolas Sarkozy avait refusé de répondre, faisant valoir son immunité pénale.

— Universalis

Événements précédents