24-30 janvier 2022France. Mise en cause du groupe Orpea.

 

Le 24, le quotidien Le Monde publie les bonnes feuilles du livre-enquête du journaliste indépendant Victor Castanet sur les maisons de retraite, intitulé Les Fossoyeurs, qui est publié deux jours plus tard. Celui-ci met notamment en cause le groupe privé français Orpea, qui est accusé de privilégier la recherche du profit sur le bien-être des résidents, et dénonce l’« impuissance » des autorités de tutelle. Orpea, l’un des géants mondiaux du secteur, gère onze cent cinquante-six maisons de retraite et cliniques de soin dans vingt-trois pays d’Europe et d’Amérique latine. Orpea rejette des accusations qualifiées de « mensongères, outrageantes et préjudiciables ». Les jours suivants, le cours de l’action Orpea chute à la Bourse de Paris.

Le 25, le ministre de la Santé Olivier Véran annonce son intention de charger l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) d’une enquête sur le groupe Orpea.

Le 26, Orpea annonce mandater deux cabinets d’audit pour effectuer une « mission indépendante d’évaluation sur l’ensemble des allégations rapportées dans ce livre ».

Le 27, la ministre déléguée chargée de l’Autonomie Brigitte Bourguignon convoque pour un entretien, le 1er février, le directeur général d’Orpea Yves Le Masne auquel elle demande d’apporter des « explications ».

Le 27 également, l’agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France mène une inspection dans l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) du groupe Orpea de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), dont les pratiques sont au centre du livre Les Fossoyeurs.

Le 30, le conseil d’administration d’Orpea met fin aux fonctions d’Yves Le Masne.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  24-30 janvier 2022 - France. Mise en cause du groupe Orpea. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juillet 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/24-30-janvier-2022-mise-en-cause-du-groupe-orpea/