1er-13 juin 2018

Espagne. Élection du socialiste Pedro Sánchez à la tête du gouvernement

Élection de Pedro Sánchez à la tête du gouvernement espagnol, 2018

Élection de Pedro Sánchez à la tête du gouvernement espagnol, 2018

Élection de Pedro Sánchez à la tête du gouvernement espagnol, 2018

Victime d'une motion de censure du Parlement espagnol déposée par les socialistes, le 1er juin 2018,…

Le 1er, le Parlement adopte la motion de défiance à l’encontre du président du gouvernement Mariano Rajoy. Celle-ci avait été déposée par le secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) Pedro Sánchez à la suite de la condamnation, en mai, du Parti populaire (PP) au pouvoir dans le procès de l’« affaire Gürtel ». La motion recueille 180 voix contre 169 – celles des élus du PP et de Ciudadanos – et une abstention. Pedro Sánchez, désigné de ce fait à la tête du gouvernement, annonce son objectif de « rétablir la stabilité et la normalité » avant de convoquer de nouvelles élections. Il annonce la formation d’un gouvernement « socialiste, paritaire et européiste ». Le PSOE ne dispose que de 84 députés sur 350.

Le 2, Pedro Sánchez prête serment devant le roi Felipe VI.

Le 6, Pedro Sánchez présente un gouvernement majoritairement féminin, ouvert à la société civile et incluant des personnalités familières de la scène européenne. Il refuse d’y intégrer des membres de la formation de gauche radicale Podemos qui lui avait offert son appui.

Le 13, le ministre de la Culture et des Sports Màxim Huerta démissionne après que la presse a révélé qu’il avait été condamné pour fraude fiscale en mai 2017.

— Universalis

Événements précédents

  • 24 mai 2018 Espagne. Condamnation du Parti populaire dans le procès de l’« affaire Gürtel »

    L’Audience nationale condamne vingt-neuf personnes impliquées dans un « authentique et efficace système de corruption institutionnelle au travers d’un mécanisme de contrats publics » dans la région de Madrid de 1999 à 2005. Le principal responsable du réseau de corruption, l’entrepreneur Francisco Correa,...

  • 10 mai-2 juin 2018 Espagne. Investiture de Quim Torra à la présidence de la Catalogne

    Le 10, depuis Berlin où il se trouve en liberté sous contrôle judiciaire, le président destitué de la Catalogne Carles Puigdemont déclare renoncer à se porter de nouveau candidat à ce poste et apporte son soutien à la candidature du député de Junts per Catalunya (« Ensemble pour la Catalogne ») Quim...

  • 3-4 mai 2018 Espagne. Dissolution de l’ETA

    Le 3, l’organisation armée indépendantiste basque Euskadi ta Askatasuna (ETA) – « Pays basque et liberté » –, considérée comme terroriste en Espagne et en France notamment, annonce sa dissolution. Fondée en juillet 1959, elle avait annoncé « l’arrêt définitif de son activité armée » en octobre 2011....

  • 5 avril 2018 Allemagne - Espagne. Remise en liberté de Carles Puigdemont

    Le tribunal régional supérieur du Schleswig-Holstein ne s’oppose pas à l’extradition de l’ancien président indépendantiste catalan Carles Puigdemont, arrêté en mars. Il ne retient toutefois contre lui que l’accusation de « détournement de fonds publics » et non celle de « rébellion », en raison de l’absence...

  • 8 mars 2018 Espagne. Mobilisation en faveur de l’égalité salariale

    Environ cinq millions trois cent mille femmes répondent à l’appel à la grève, sans précédent dans le pays, lancé par la Commission 8M – pour « 8 mars », journée internationale des femmes – en vue de réclamer l’égalité entre les sexes et principalement l’égalité salariale. Cinq femmes ministres du gouvernement...

  • 1er-28 mars 2018 Espagne. Arrestation de Carles Puigdemont en Allemagne

    Le 1er, le président destitué de la Catalogne Carles Puigdemont, réfugié en Belgique, annonce qu’il renonce « provisoirement » à briguer la tête de la Généralité. Il indique que la coalition indépendantiste Junts per Catalunya présentera la candidature à ce poste de Jordi Sànchez, ancien président de...

  • 21 février 2018 Suisse - Espagne. Mandat d’arrêt contre l’ex-députée catalane Anna Gabriel

    Le Tribunal suprême espagnol émet un mandat d’arrêt à l’encontre de l’ancienne députée indépendantiste catalane et porte-parole de la Candidature d’unité populaire (extrême gauche) Anna Gabriel, réfugiée en Suisse, qui n’a pas répondu à sa convocation devant la justice. Anna Gabriel est poursuivie pour...

  • 16-30 janvier 2018 Espagne. Ajournement du débat d’investiture du président de la Catalogne

    Le 16, la coalition indépendantiste Junts per Catalunya (« Ensemble pour la Catalogne ») formée autour du Parti démocrate européen catalan (PDeCAT) et la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) s’accordent pour soutenir la candidature de Carles Puigdemont (PDeCAT) à la tête de l’exécutif de la région....

  • 21-26 décembre 2017 Espagne. Élections régionales en Catalogne

    Le 21 se déroulent des élections régionales anticipées en Catalogne, organisées à la suite de la proclamation unilatérale de l’indépendance par le Parlement catalan en octobre, suivie de la dissolution de celui-ci par le gouvernement de Madrid et du placement de la région sous la tutelle de l’État. Pour...

  • 5 décembre 2017 Espagne. Retrait du mandat d’arrêt européen contre Carles Puigdemont

    Le Tribunal suprême annule le mandat d’arrêt européen émis en novembre à l’encontre de l’ex-chef de l’exécutif catalan Carles Puigdemont et de ses quatre ministres réfugiés en Belgique en octobre. La justice belge devait se prononcer sur leur extradition le 14. Le Tribunal craint que la justice belge...