17 décembre 2001France – États-Unis. Offensive américaine de Vivendi Universal

 

Le 17, Vivendi Universal annonce le rachat de la partie Entertainment, qui regroupe les activités de production et de distribution audiovisuelle, du groupe de communication américain USA Networks, pour un montant de 10,5 milliards de dollars (11,8 milliards d'euros). Ces actifs doivent rejoindre ceux des studios Universal au sein d'une nouvelle entité contrôlée par le groupe Vivendi et dirigée par Barry Diller, le P.-D.G. de USA Networks. Le 14, le groupe de Jean-Marie Messier avait acquis 11 p. 100 du capital d'EchoStar, numéro deux américain de la télévision par satellite, pour 1,5 milliard de dollars. Quatorze mois après la fusion avec le canadien Seagram, Vivendi Universal renforce ainsi ses positions aux États-Unis.

Le 17 également, Jean-Marie Messier déclare, lors d'une conférence de presse à New York, que « l'exception culturelle française est morte ». Celle-ci se traduit, notamment, par le système d'aide à la production cinématographique existant en France et qui est dénoncé par les autorités américaines. Ses propos inquiètent les professionnels français du cinéma qui craignent le désengagement de Canal Plus de son rôle de premier financier du cinéma français. Les engagements pris par Canal Plus à sa création, en 1984, l'obligent à consacrer, jusqu'en 2004, 20 p. 100 de son chiffre d'affaires à l'aide à la production cinématographique française.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  17 décembre 2001 - France – États-Unis. Offensive américaine de Vivendi Universal », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/17-decembre-2001-france-etats-unis-offensive-americaine-de-vivendi-universal/