16-21 octobre 2002Corée du Nord. Reconnaissance de l'existence d'un programme nucléaire militaire

 

Le 16, l'administration américaine déclare que la Corée du Nord a reconnu avoir développé un programme nucléaire militaire, en violation d'un accord signé en octobre 1994 qui prévoyait aussi la fourniture, par plusieurs pays occidentaux, dont les États-Unis, de deux réacteurs civils à eau légère. Les soupçons des États-Unis et le refus de la Corée du Nord de laisser inspecter certains sites avaient conduit Washington à ne pas respecter cet engagement. La possession par Pyongyang de deux bombes au plutonium a été annoncée au secrétaire d'État adjoint, James Kelly, en visite en Corée du Nord du 3 au 5. Après la visite du Premier ministre japonais à Pyongyang, en septembre, et la relance de la coopération entre les deux Corées, les États-Unis s'étaient décidés à renouer le contact avec l'un des pays de l'« axe du Mal » dénoncé par le président George W. Bush.

Le 21, le président du Conseil suprême du peuple nord-coréen, Kim Yong-nam, affirme que son pays est prêt à « résoudre les problèmes de sécurité par le dialogue » si « les États-Unis renoncent à leur politique d'hostilité » à son égard.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  16-21 octobre 2002 - Corée du Nord. Reconnaissance de l'existence d'un programme nucléaire militaire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/16-21-octobre-2002-reconnaissance-de-l-existence-d-un-programme-nucleaire-militaire/