Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

5 septembre 1998

Corée du Nord. Élection officielle de Kim Jong-il à la tête de l'État

Quatre ans après la mort de Kim Il-sung, durant lesquels le poste de chef de l'État est resté vacant, le Congrès suprême du peuple nord-coréen élit officiellement à la tête du pays son fils Kim Jong-il qui exerce de facto le pouvoir depuis juillet 1994. Amendant la Constitution, il abolit le titre de président et fait du chef de la commission de la Défense nationale le numéro un du régime. Cette évolution consacre le renforcement du rôle de l'armée. Kim Jong-il est réélu à la tête de la commission de la Défense nationale qu'il occupe depuis 1993. Il avait formellement été désigné secrétaire général du Parti des travailleurs en octobre 1997.

— Universalis

Événements précédents